couleurs locales

En ce moment, il y a une affiche dans les villes de la Réunion qui ne laisse pas indifférent, il s’agit de la nouvelle promotion pour le Sakifo Festival.

Je ne vous cache pas que cette affiche est ma préférée parmi toutes celles qui ont été réalisées pour le Sakifo Festival et cela m’enchante de la voir un peu partout. Elle combine des choses très différentes : un cosmonaute, symbole de l’avancé technologique, débarquent sur une plage (deux palmiers) voyant des gens danser, le tout sous fond de drapeau réunionnais. L’auteur avait beaucoup d’imagination et a mis tous ces éléments de manière harmonieuse.

Un point sur cette affiche m’intéresse particulièrement et quand je dis un point, c’est une litote : le drapeau réunionnais mis en fond. Cet emblème criard n’est pas encore vraiment rentré dans les mœurs des réunionnais et je trouve cela un peu dommage. Quand expatrié, un réunionnais essai de se démarquer face au Bretons, Corses, Savoyard, Québécois ou Lyonnais, il n’a pas vraiment de symbole pour revendiquer son appartenance à un territoire précis. En hexagone, il est possible de voir sur les voitures des autocollants de paille-en-queue, de « 974 » géant et de cartes de l’île. Rares sont ceux qui mettent ce « drapeau » jaune, bleu et rouge qui représente pourtant si bien la Réunion.

Le triangle rouge en base symbolise le volcan sur un fond bleu représentant le ciel. Les cinq rayons, tel un levé de soleil, représentent la venue des populations sur l’île, ces faisceaux s’unissant en un point central. Là encore comme l’affiche du Sakifo, il y a beaucoup de recherche, mais les habitants de l’île peinent encore à l’adopter et je penses qu’il y a plusieurs raisons.

Tout d’abord, ce drapeau n’est pas un symbole historique, il n’a fait l’objet d’aucun référendum ou sondage. C’est l’Association Réunionnaise de Vexillologie qui lance un concours en 2003 pour définir un drapeau pour la Réunion pouvant même être utilisé pour les Jeux des îles de l’Océan Indien (et se distinguer de Mayotte ?). « Lo Mavéli » est alors le gagnant du concours, ce drapeau fut créé en 1975 par Guy Pignolet, un scientifique installé à Sainte-Rose.

De plus, ce « vieux drapeau » a longtemps été utilisé par le groupe indépendantiste « Nasion Rénioné » qui n’est pas très populaire sur l’île, de quoi le discrédité. On comprend mieux pourquoi il y a encore une réticence à utiliser le Mavéli. Pourtant aujourd’hui le parti indépendantiste n’apprécie plus guère ce symbole et préfère opter pour un drapeau proche, selon mon humble avis, d’un drapeau chinois revisité. La symbolique réunionnaise est, il faut l’admettre, moins évidente.

D’autres drapeaux ont aussi vu le jour par l’action de diverses associations, une « bannière » a été proposé dans la fin des années 1990, elle surprend par sa complexité. Quatre triangles représentant les ethnies de l’île se regroupant en un rond blanc (l’île ?) avec un bandeau tricolore rappelant l’appartenance de la Réunion à la France.

Un dernier a été créé par une association artistique souhaitant par ce drapeau symbolisé la force et l’identité culturelles de l’île : les bandes symbolisent le basalte et les hommes (le noir), la forêt (le vert), l’océan (le bleu), le volcan et la montagne (le rouge), le soleil (le jaune).

De mon humble avis, le drapeau le plus simple et le moins « coloré » (tout est relatif) reste encore « Lo Mavéli ». Utilisé par la société Pardon ! pour différencier les prix « métropole » et local de ses vêtements, récemment utilisé pour la pièce de monnaie « 10 euros » Région Réunion de la Poste, ce drapeau bleu, jaune et rouge, a des chances de devenir une identité visuelle de l’île plus efficace que le « 974 », l’affiche du Sakifo de cette année en est la preuve.

À force de le voir, nous nous y ferons, et pourrons, une fois expatrié, collé un autocollant de ses couleurs sur un de nos cahiers ou voiture pour signifier à nos amis bretons, corses, savoyards, québécois ou lyonnais, que nous appartenons nous aussi à une région chargée d’une histoire, d’une culture et d’une manière de vivre : la Réunion.

P.S : je me rappelle que lorsque j’étais en Bretagne, j’ai dû travailler avec des gens qui aimaient beaucoup leur région, j’avais du mal à me démarquer face à ces drapeaux bretons, hermine et autre « à l’aise Breizh ». À cela s’ajoute, la fréquentation d’un Québécois qui avait mis des drapeaux et des fleurs de lys un peu partout dans son appartement. Je n’avais alors que mes photos de la Réunion et mon « 974 » pour contrer. Je me suis alors rendu compte que ces symboles n’étaient pas toujours une signification d’indépendance, ils permettent aussi de montrer sa culture, son histoire et son « appartenance ».

P.P.S : je précise qu’à l’exception du drapeau indépendantiste, les drapeaux non-officiels de la Réunion ne s’opposent pas au drapeau tricolore français, qui reste le symbole de la République et de l’unité de l’ensemble du territoire français. Lo Mavéli se veut être un complément régional.

Publicités

9 réflexions au sujet de « couleurs locales »

  1. « vexillologie » *-*
    C’est fou comme ton blog est instructif 🙂 Il est bien lo Mavéli en effet. Mais pour l’affiche du Sakifo c’est pas ma préférée ^^

  2. L’affiche du Sakifo est vraiment bien faite, et y placé le drapeau de la Réunion est une bonne idée. Malheureusement, si on ne sait pas que l’ile possède un drapeau, le travail artistique tombe à l’eau… Merci Gaël de m’avoir fait découvrir le drapeau de mon île. Même si je le trouve…moche: trop linéaire, symétrique, primaire (Jaune, magenta, cyan).

    « Florebo Quocumbe Ferar »

  3. @ Niie : tu me diras quelle est ton affiche préférée ! la sirène peut être ? ^^ sinon vexillologie j’ai appris le terme en faisant l’article (oui, il y a des recherches derrière mes articles)

    @ HP : effectivement c’est un drapeau criard, mais je trouve que sa symbolique est intéressante, alors jusqu’à ce que quelqu’un en trouve un autre. Sinon j’avoue avoir pris l’image la plus flashy du drapeau, tu remarqueras que sur l’affiche du Sakifo c’est moins « tape à l’oeil ». Au fait, t’as une bonne mémoire pour te souvenir de la devise latine de la Réunion. Je connais vaguement le sens, mais la phrase exacte…. t’es fort ! ^.^ »

    @ Shazeda : Flatté moi être d’avoir un commentaire de ta part ^.^ l’article parle uniquement des drapeaux non officiels de l’île, j’ai laissé de côté le blason de l’île car c’est un symbole officiel. Pourquoi les abeilles ? ahah ! eh bien j’ai la réponse sans même vérifier mes fiches ^^ il s’agit du symbole du premier empire (Napoléon est passé par là) on retrouve les abeilles sur pas mal de blasons en France et forcément à la Réunion puisque l’île s’est appelé Bonaparte fût un temps. Mais là je ne t’apprends rien

  4. Moi celui que je préféré c’est Le Vert Jaune Rouge Noir Bleu qui represente la nature, le volcan et la montagne, le soleil, le ciel et la mer, la terre et son peuple. C’est le plus beau artistiquement parlant et le plus symbolique, et j’espère que c’est celui la qui sortira du lot parce que les autres sont pas vraiment « beau ».

    Déjà le bleu rouge jaune ressemble au drapeau du Tibet, les couleurs sont pas top, même si c’est celui la qui est mis en avant par le conseil régionale, j’espère vraiment que ce sera pas celui la qui sera dans le coeur de réunionnais, et les autres sont encore moins connu mais sont pas plus beau pour autant… (surtout celui avec le rond blanc, il est vraiment vilain lol) Et puis franchement mis a part l’indépendantiste qui pourrait être un drapeau Africain, ces drapeaux on dirait que c’est des enfants qu’ils les on fait, ils ne font donc pas ni vrai, ni officielle et sérieux du tout.

    Pour moi c’est vraiment le vert jaune rouge noir bleu qui met le mieux en valeur notre culture, a les plus belles couleurs et est le plus beau artistiquement parlant et l’affiche du sakifo aurait été plus belle si elle aurait utilisé celui là lol. Et si ca ne tenait qu’a moi ce serait lui notre drapeau officiel. Et je suis de tout coeur avec ceux qui représentent celui la comme les artistes : Lindigo, DJ Dan, Kaf Malbar, Sartek, Jah-Iro, Blackman D Lion, Loic P, etc…

  5. Ce drapeau comme vous dites est repris par le mouvement UP Reunion avec qui je travailles pour la mise en place de deux concepts  » l’autonomie alimentaire et l’autonomie énergétique » nous avons déjà récupéré 80 hectares et surtout pris contact avec des agriculteurs ‘esclave de la monoculture de la canne a sucre » qui seraient intéressés par les projets de reunionplus.com/ de mise en place de jardins collectifs sur l’ensemble des 24 communes de l’île, qui nous permettrait dans un premier temps un retour aux sources et aux traditions culinaires léguées par nos anciens, ces projets permettraient une dynamique de création d’emplois et de formations insoupçonnable….

  6. Ping : le drapeau réunionnais | Le Letchi amer

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s