aux urnes, citoyens !

Électeurs, électrices, français, françaises, nous sommes dans les dernières heures avant le premier tour de la dixième élection présidentielle de notre Vème République. L’événement le plus médiatisé de France pour l’année 2012 (après l’apocalypse maya prévu en décembre) est sur le point d’avoir une conclusion (officiellement prévu pour le 6 mai au soir, mais demain sera déjà un grand pas en avant…)

Cette année : ça va déchirer !

Ce dimanche, lecteur, tu ne vas pas passer ta journée à glander devant ton écran d’ordinateur ou à regarder le Grand Prix de F1 du Bahreïn… Aux urnes saligaud ! Demain, tu vas, tout comme moi, te retrouver dans un bureau de vote avec face à toi un choix parmi une brochette de dix candidats : une sélection de la crème des politiciens français ! Ceux qui ont, selon leurs partis politiques, l’étoffe pour présider la France !

Je sais bien ce que tu penses, vu la tête qu’ils ont sur leurs affiches, la présidentielle n’a pas l’air d’être la fête du slip (ou de la culotte) ça ne donne pas envie et tu as sans doute raison. Et puis voter est devenu un acte tellement banal depuis l’époque de la Star Academy… à la différence que cette fois-ci, point besoin de SMS surtaxés, on revient au temps archaïque du bulletin de vote…. Ce n’est pas faux. Mais, il faut bien faire son devoir de citoyen de temps en temps et puis on n’a pas gaspillé autant de papier pour rien, faut bien les utiliser, alors lecteur : va voter !

 

Bien sûr, pour certains, glisser une enveloppe dans une urne, ce n’est pas compliqué. Leur choix est arrêté depuis longtemps… pour de bonnes ou de mauvaises raisons :

« Tu sais pour qui tu vas voter cette année ? »

« Bien sûr »

« T’as épluché les programmes ? »

« Non, mais ma famille vote depuis des générations pour le même parti, je ne vois pas pourquoi je changerais… »

« Au nom du libre-arbitre, peut-être ? »

Il y a aussi les partisans purs et durs qui n’hésitent pas à insulter les candidats ou à frapper « l’ennemi » à coup de sac…

Cette espèce est rare, ceux qui sont convaincus de leur candidat (au point de pleurer s’ils ne sont pas au second tour) préfèrent pour la plupart faire du porte à porte et vous donner des tracts sur la route au niveau des STOP. C’est grâce à eux et l’embouteillage qu’ils ont créé hier soir sur le boulevard Sud, que j’ai été en retard chez le médecin d’ailleurs… Je tiens à les remercier.

Si tu fais partie des trop nombreux indécis (la moitié de la population réunionnaise), plusieurs solutions s’offrent à toi, cher lecteur. Tu peux passer toute la nuit de ce samedi à lire les programmes arrivés dans ta boîte aux lettres et qui sentent bon le papier recyclé… (super samedi soir en perspective, hein ?) Tu auras (peut être) une révélation de dernière minute vers 4h34 qui te permettra de trouver ton candidat… mais rien n’est moins sûr.

PUB : Pour obtenir une révélation plus rapide lors de ta lecture, la Métaphysique du Letchi te suggère d’ingurgiter une quantité importante d’alcool, ça facilite les choix… Effets secondaires possible : la gueule de bois à la vue des résultats, mais de toute façon, plein de gens l’auront dimanche (soir).

Tu peux aussi les lire dimanche matin, rapidement avant d’aller au bureau de vote… mais cela montre que tu prends plus de temps à choisir la couleur de ta voiture de sport que ton Président.

Une autre technique, qui a fait ses preuves, voter au pif (le contraire de « voter utile »). Après tout, ce n’est pas ton bulletin de vote qui va changer quoique ce soit.

« Ams, Stram, Gram, Pic et pic et colégram, bour et bour et ratatam, Ams, Stram, Gram…. (Aïe, j’aime pas ce candidat) ah ben non… Gram ».

Si tu compt(in)es utiliser cette méthode évite de fréquenter un « culpabilisateur » :

« Tu te rends compte de l’importance du vote et de la démocratie ? le sang versé pour que tu puisses être libre et choisisses tes représentants ! Combien d’hommes et de femmes se sont battus pour cela et combien se battent encore dans le monde pour avoir ce privilège ? »

Un discours à mettre dans toutes les mains des sans domicile et des personnes hospitalisées.


En tout cas cher lecteur, si tu en as la possibilité, évite de faire parti de l’espèce la plus perverse des électeurs : les réac’ qui ne votent pas…

Ceux qui s’obstinent à ne pas voter car les candidats sont « tous des cons » et qui une fois l’élection terminée, critiquent le vainqueur en précisant que son adversaire aurait été meilleur. Cette espèce de citoyen n’est pas connue pour ces capacités à nourrir le débat…

Le plus triste c’est que sa voix est égale à la tienne, à celle de ton chef, à celle de celui qui vote comme ses parents, à celle de la boulangère, à celle du prêtre, à celle paysan de la Creuse, du surfeur de St-Leu, de la vieille voisine illettrée, du cadre supérieur, du chauffeur de bus Citalis, du Néo-Calédonien au chômage, du bobo parisien, et des candidats aux élections eux-mêmes.

 

Bref, je te souhaite un bon premier tour de l’élection présidentielle mon cher lecteur. Passe un bon dimanche, quel que soit ton intention de vote.

 

Et si par curiosité, tu veux savoir pour qui je comptes voter demain… Je te le confesses volontiers.

Moi, demain, je voterais

 

 

 

 

Barack Obama

Oui, nou lé capab’ !

Casablanca, La Marseillaise

Publicités

5 réflexions au sujet de « aux urnes, citoyens ! »

  1. Je sais pour qui je vais voter (Pas d’alcool pour me décider ce soir), j’ai ma carte d’électeur (bon citoyen^^), mais mon bureau de vote se situe à quelques milliers de kilomètres =_=’

    • je ne sais pas si on peut dire que c’est l’intention qui compte dans ces cas-là… après tout les voix, elles sont comptés… Mmm….le vote par procuration est peut être le salut pour ton âme citoyenne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s