les palmiplainois kiffent le front national

ou « Le récit du premier tour des présidentielles de 2012 vu par le Letchi »

Je me réveille encore plus fatigué que lorsque je me suis couché… Contrairement à certains, je n’ai rien fêté la nuit dernière, mais j’ai essayé de noyer dans la boisson un sentiment de désarroi, quelque chose que je n’avais jamais ressenti, même pas en 2002.

Hier soir, j’ai dû avaler un litre de lait chaud un peu après 22h00 (GMT+4). Je n’ai pas d’alcool chez moi, mais le lait possède, paraît-il, des propriétés relaxantes (tryptophane mon ami), j’en ai pris une razzia pour faire passer la pilule des résultats de la présidentielle. Car oui, c’est bien cela qui m’a mis un drôle d’état toute la nuit.

Le premier tour des élections présidentielles françaises n’avait pourtant rien de bien excitant selon moi. Les sondages, malgré leur long passé d’imprécision, étaient clairs sur l’identité des deux candidats favoris, ceux qui allaient s’affronter dans un duel durant le second tour.

Aussi hier soir, armé de mon yaourt à la fraise, je m’asseyais devant ma télé 20 pouces et attendais patiemment des résultats dont je devinais déjà les « traits ». Pourtant, à l’annonce des chiffres, je faillis m’étrangler avec mon yaourt. Un horrible 20% bleu marine vient d’apparaître à l’écran. D’où vient ce pourcentage ? Qui en sont les responsables ?

Même en Comic Sans MS, ça fait peur un « 20% » bleu marine

Les journalistes l’annoncent de manière décontractée : Marine Le Pen est devenu le troisième homme de ce premier tour (voyez comme la formule sexiste est mal choisie). Le pourcentage m’effraie, mais je ne suis pas encore au bout de ma peine (et mon pot de yaourt n’est encore qu’à moitié plein). Les archives s’agitent, la mémoire travaille, combien avait fait le père en 2002 ?

J’y réfléchis à peine et déjà le journaliste s’empresse de me répondre (lit-il dans mes pensées ?). Papa Le Pen avait obtenu un score de 16,86% au premier tour de 2002. Je pose lentement mon pot de yaourt sur la table… Laissez-moi le temps de digérer cette nouvelle (et accessoirement le lactose du yaourt). La fille a réussi dès sa première candidature un plus beau résultat que son paternel en 5 tentatives aux élections présidentielles ! Le pays va t-il si mal ? Je commence à noyer mon désespoir dans un autre yaourt et m’empresse de chercher le paquet de Granola qui traîne dans ma cuisine. Je mange pour oublier l’émergence d’un sentiment… la peur. La peur de mes congénères. La peur de la montée de l’extrême droite.

Quelques dizaines de minutes plus tard, la voilà alors à l’écran rayonnante, souriante, les yeux pétillants de joie : Marine ! Celle pour qui (feu) la chanteuse Diam’s avait écrit une chanson, va faire son discours. Les partisans s’agitent, ils ont l’air nombreux, en même temps on n’a pas 20% de votes en France avec 10 supporters (c’est mathématique). Son discours a rameuté durant la campagne les foules conservatrices vivant dans un passé révolu, fantasmant sur le retour d’une « France des vraies valeurs ». L’illusionniste Marine leur a fait espéré que ce « pays » qui n’a sans doute jamais existé pouvait apparaître d’un coup de baguette magique « made in FN ».

La foule en redemande et Marine s’exécute une fois de plus dans un discours joyeux… Elle entame ensuite la Marseillaise. Oh comme ce chant guerrier et révolutionnaire sonne étrangement dans les voix des partisans.

Je passe à la vitesse supérieure et décide de préparer le maximum de lait chaud possible. Je me souviens de sa capacité de relaxation sur mon organisme. J’en ai besoin, réellement… Les voix germaniques des années 30 reviennent d’outre-tombe hanter la France. Seul le coma lactique me permettra de ne plus les entendre. Tryptophane, j’écris ton nom !


Aujourd’hui, le réveil est donc difficile. Les résultats ne sont plus des estimations à cette heure mais des chiffres définitifs. Je n’ose pas allumer la télé… Que vas-tu m’annoncer encore lucarne infernale ?

Je presse « on » et serre déjà mon mug de lait dans la main en fermant les yeux. J’entends des voix, les journalistes récitent les résultats comme une vieille femme sa prière à la Vierge Noire.

Ce n’est pas rien, mais c’est déjà mieux que les 20% d’hier soir. Je desserre mon mug et ouvre les yeux… la Terre continue de tourner, personne ne semble paniquer à la télévision, suis-je le seul désoeuvré du pays ?

Je me prépare pour le travail, le noir est une bonne couleur pour m’habiller, elle est dépourvue de véritable connotation politique (il n’y a pas de candidat anarchiste ?) et je me sens d’humeur endeuillée.

Toute la journée, les résultats des départements apparaissent sur les sites Internet des journaux. Je vérifie les villes dans lesquelles j’ai habité (Avignon, Nancy, Rennes, Grenoble et Lyon) pas de FN en tête, je ne sais pas pourquoi mais cela me fait plaisir. En y regardant de plus près, on voit que les citadins ne votent pas FN, ce sont essentiellement les communes des campagnes qui sont pro-front national. Intéressant. Comme le vote des campagnards vaut autant que celui des habitants de la ville… Le FN fait un bon score général dans les départements… c’est mathématique !


À l’heure du déjeuner, je m’installe avec mes collègues dans une salle où la télé en marche présente les résultats définitifs de La Réunion. Je mâche tranquillement mon sandwich au poulet en regardant une carte de l’île bien rose. Ce n’est pas étonnant si on écoute les journalistes et les politologues (je veux dire si on écoute Yvan Combeau).

Durant l’édition spécial, chaque parti a droit à ses minutes de prises de parole. Et voilà qu’au détour d’un reportage, je découvre les supporters du FN version 974. J’arrête de mâcher. Ils existent ! Ce ne sont pas des acteurs, vous êtes sûr ? Ils ressemblent à des réunionnais comme les autres pourtant ! quel est donc leur problème ?

Un détour à la Plaine-des-Palmistes s’impose selon la présentatrice du journal. Qu’y a t-il à voir ?

La commune des hauts est devenu la plus FN-friendly de La Réunion. Excuse-me ? Do you speak French ? Non, non c’est tout à fait sérieux, avec 13,90% le FN a fait son meilleur score aux portes de la forêt de Bébour. Nous n’irons plus jamais, pique-niquer à Bébour, nous n’irons plus jamais, plus jamais, plus jamais, plus jamais. La Plaine, c’est fini, et dire que c’était la ville de mes premières randos.

Je suis sous le choc… et pas un seul produits laitiers sous la main… Les Palmiplainois sont interrogés : « Monsieur, comment êtes-vous devenu copain avec Marine Le Pen ? ». L’explication qui suit est floue… mais ce n’est plus le problème.


Fatigué de ces résultats qui n’en finissent plus depuis la vieille, je noie mon chagrin dans un dossier ennuyeux toute l’après-midi. Mon pays me fait peur, mon île me fait peur, 37 549 personnes ont voté Marine Le Pen à La Réunion. Ont-ils été touchés pas sa petite visite de février dernier ? La contestation passe t-elle aujourd’hui par un parti qu’on nous a longtemps appris à rejeter ? Je ne comprend plus rien. Suis-je le seul à trouver le résultat du FN inquiétant ?

Le troisième parti politique de notre France est à présent le Front National, il va falloir vivre avec. La montée de l’extrême droite est visible dans toute l’Europe et même dans ces îles lointaines. La dédiabolisation de ces groupes politiques a fonctionné à merveille, mais je dois respecter l’opinion des autres. Chacun est libre de choisir son camp politique… mais franchement ça fait chier quand même !


 

 

PS (et UMP) :

Les infographies sont tirées du site de Libération qui possède selon moi, l’une des meilleures infographies pour ce premier tour.

Le blog n’est pas censé parler de politique, je ne donne jamais d’avis sur la droite ou la gauche. Mais pour moi, le Front National ne peut être considéré comme un parti du fait de son idéologie parfois loin des valeurs républicaines même. Et puis, j’ai trouvé cela marrant d’en parler de cette manière.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s