on n’est pas mouru !

C’était une belle connerie finalement cette histoire de fin du monde prédite par les Mayas… Pas de super volcan réveillé, pas de tremblement de terre intense, pas de soleil surexcité, même pas un petit tsunami de derrière les fagots… rien. Roland Emerich aurait dû filmer des enfants sur terrain de foot, des gens en train de travailler dans leurs bureaux et des chiens qui urinent contre des réverbères pour son film 2012 au lieu d’exploser son budget effets spéciaux… Peut-on encore porter plainte pour prédiction mensongère ?

A la place de cette frénésie de pyrotechnie, on se retrouve comme des cons à continuer les courses de Noël dans des supermarchés bondés à chercher de l’allume-feu pour le barbecue du réveillon. En même temps, il faut regarder sur qui on s’est basé pour cette histoire d’apocalypse : les Mayas. Les mêmes qui se sont fait massacrés par les Espagnols et qui faisaient des sacrifices humains pour que le soleil continue sa course dans le ciel… remarquez que cela fait plusieurs siècles qu’ils ont arrêté leur petites cérémonies et le soleil est toujours présent. Franchement, on aurait pu trouver meilleure source pour une prédiction (genre Paco Rabanne ou “envoie AVENIR au 88 88 88”).

Bon, il y en aura toujours qui diront qu’en fait c’est une erreur, ils avaient oublié une retenue dans le calcul et que la vraie fin du monde est prévue pour 2023 ou 2044… et je suis certain que ces Nostradamus du dimanche trouveront sans problème des clients pour avaler leur nouvelle prophétie. Laissons-les remplir les pages obscures d’internet d’arguments abscons, on s’en occupera en temps voulu.

Pour ceux qui y ont cru (même une seconde) que notre heure était venue, (et qui cherchait à se cacher dans la galerie du basculement d’eau d’Est en Ouest – un vrai bunker) on ne peut pas non plus trop vous en vouloir. C’est vrai que lorsque l’on se penche sur l’état actuel du monde, on aurait pu penser que l’humanité était aux bords du gouffre : le tremblement de terre japonais de l’année dernière, l’ouragan Sandy, la crise de l’UMP… étaient autant d’indices qu’une fin du monde nous pendait au nez. Ah oui, il y a aussi la déforestation en Amazonie, les ours polaires et tout ça, mais il sont devenus moins vendeurs depuis qu’un Nicolas Hulot vieillissant en est le défenseur attitré (et Eva Joly ! que dire d’Eva Joly ? si ça ne vous pousse pas à acheter un 4×4 ça !)

Finalement, point d’apocalypse pour régler le chmilblique écologique… va falloir qu’on y mette du notre pour régler les problèmes climatiques les gars. Parce que l’apocalypse c’était aussi un bon prétexte pour se laver les mains tranquillement avec du savon pas-biologique “à quoi ça sert de recycler ? de toute façon on va tous crever le 21 décembre !” Une sorte de super argument déculpabilisant… “j’ai envie d’un Hummer fluo, 20 ans de crédit ne me fait pas peur, de toute façon le 21 décembre on est tous morts (YOLO !)” ça c’était un pari risqué, je vous conseille de ne pas jouer au PMU, il en va de votre RSA.

Aujourd’hui, le soleil brille sur La Réunion même si la pluie guette, c’est un jour finalement comme un autre, on se remet des festivités de la fêt’ Kaf’ et on continue de tenir bon sans larguer… car si l’apocalypse n’est pas arrivé, la montée des prix, dont la bouteille de gaz est bien réelle. Elle est prévue pour le 1er mars 2013 et c’est le grand gourou de la pyramide inversée qui l’a dit… et celui-là, c’est un devin très fiable.

Bon courage à vous, à nous et à moi ! Voyez quand même la bouteille de rhum à moitié pleine, ce non-apocalypse nous a permis d’économiser un Bruce Willis !

Publicités

4 réflexions au sujet de « on n’est pas mouru ! »

    • désolé ton message s’est retrouvé dans les « indésirables » méchant wordpress, méchant ! ^.^ en plus, tes commentaires sont configurés pour apparaître sans qu’il y ait modération de ma part… bref, pour le 21/12/12 on était plus à 1 heure près surtout que les Australiens et les kiwis semblaient bien se porter… >.<

  1. Ayons une petite pensée pour ces gens crédules, qui faute de fin du monde, se sont trouvés heureux propriétaires d’une maison à Bugarach. Puisse-t-il profiter de leur nouvelle vie trépignante dans ce village très « dynamique » de l’aude…
    Bon accessoirement, c’est bête, j’ai finalement pris 1 année de plus 😉

    • Bugarach future métropole remplie de fêlés endettés. Cette nouvelle population donnera un nouveau souffle à la ville.
      Bientôt dans le guide vert Michelin 2025 : Bugarach, ville trois étoiles qui s’est radicalement transformée avec son museum d’histoires extra-terrestres, son université de planétologie artificielle et ses séminaires de géologie-fiction.
      Ne pas manquer sa nouvelle bibliothèque en forme de temple maya ou encore la visite du parc de l’apocalypse avec en guise sculptures : la cuvette des chiottes de l’ISS (2 étoiles), la représentation grandeur nature de Spoutnik (1 étoile) ou encore la réplique du drapeau en plastique de l’URSS s’ils avaient conquis la Lune (3 étoiles).
      Ne rater pas non plus, sur la place du Jugement Dernier (anciennement place de la mairie) la statue de l’empereur Glurxxx 3ème, prince des Ftaïorrr, peuple de la planète Sedena qui viendra nous libérer lors du prochain apocalypse (ils avaient du retard à cause des bouchons sur les voies stellaires pour être à l’heure le 21/12/2012).
      Bugarach, une ville qui vaut le voyage (intersidéral*).
      * comme le vide dans le cerveau de ses nouveaux habitants.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s