une histoire de huit années

Cela paraît insignifiant, après tout, il s’est passé tellement de choses depuis…et pourtant ! Aujourd’hui le blog fête ses huit ans d’existence. Huit années d’écriture, huit années de partage.

Déjà à l’époque de sa création nous parlions de Coupe du Monde de football, l’une des plus belles de l’équipe de France d’ailleurs (Allemagne 2006) malgré sa fin malheureuse. Déjà à l’époque la fête des pères était proche.

Mais rien ne me disait, le 15 juin 2006, ce que j’allais vivre grâce à vous quand j’ai décidé de lancer un blog par pur ennui dans un creux perdu de l’internet.

Au début ma marque infime sur la Toile consistait à parler de ce qui me passait par la tête. Qu’importe que cela ait de sens ou intéresse quelqu’un, le plus important à l’aube du blog était pour moi d’écrire, d’extérioriser mes idées, de combler l’ennui.
Que ce soit mes petits problèmes quotidiens, mes coups de cœur musicaux, les films que j’appréciais ou encore mes histoires de voyage. J’écrivais tout avec un français approximatif et des qualités orthographiques douteuses.

Au fil des mois, je m’attachais de plus en plus à ce petit site, qui changea deux fois d’hébergeur. Mes amis ne comprenaient pas en quoi le blog m’était utile, pourquoi écrire mes petits articles devenait de plus en plus vital. Moi même je ne me l’expliquais pas.
Ce besoin s’est accentué quand j’ai quitté La Réunion pour mes études. Trois années pendant lesquelles je me suis essayé à plusieurs styles : de la réécriture d’histoire connu, aux petites BD photo. Ces expérimentations étaient sans doute un moyen pour moi de me chercher, de trouver la manière la plus efficace de m’exprimer.
Plusieurs fois j’ai voulu abandonner, mais l’envie de partager mon point de vue sur le monde était plus forte et je continuais mes expériences écrites.

Ce n’est que de retour à La Réunion que l’idée m’est venu d’orienter le blog sur l’une des choses qui me tenait le plus à cœur : mon île.
J’avais passé 3 ans à expliquer à mes camarades métropolitains les particularités de La Réunion, à briser les stéréotypes et à modifier leur image de l’île. J’ai vite compris que c’était cela qui me plaisait le plus : parler de l’île avec mon point de vue sarcastique. Ne pas la glorifier, ne pas la défendre, ni la dénigrer, en parler à ma manière.
Aujourd’hui encore c’est la voie que je poursuis, même si cela est moins évident.
Ces articles parlaient des stéréotypes réunionnais et ce que j’appelle la « POP culture réunionnaise » ces petites choses que tous les réunionnais connaissent (le pain américain, le tunning, les boutiques chinois). Ces éléments incontournables de notre environnement bourbonnais.

Mes écrits sur le blog avaient trouvé une source inépuisable de sujets sur lesquels j’avais tant envie de parler.
Malheureusement, la portée du blog restait restreinte. Je n’avais pas encore trouvé un moyen de rendre cela plus dynamique.

C’est en milieu 2011 que j’ai découvert les vidéos de Norman et Cyprien (je ne saurais dire lequel en premier). Ce fût le déclic ! Et si je faisais des vidéos à la place de mes articles de blog ? Pour moi qui déteste ma voix, ma tête et ma manière de bouger, c’était un défi quelque peu excentrique.
Je fis de nouvelles expérimentations. Des vidéos où je lisais en quelque sorte des textes que j’avais écris au départ pour le blog.
Je n’étais pas vraiment satisfait des résultats alors je continuais mes posts écrits en parallèle.

En 2013, je prends une décision radicale : je ne ferais plus que des vidéos. Je m’impose même un objectif : 500 abonnés sur YouTube en un an. Si je n’atteignais pas cet objectif, j’arrêtais tout : les vidéos, le blog.

Malgré des difficultés pour être crédible devant une caméra et des connaissances réduites en montage, j’ai persévéré comme mon agenda me le permettait. J’ai vu le nombre de vues augmenter et vos commentaires encourageants. Cela, je ne le cache pas, me faisait énormément plaisir.

En fin d’année 2013, vous m’avez alors offert le plus beau des cadeaux en étant plus de 1000 abonnés.
Grâce à vous, à vos messages, j’ai enfin l’impression d’avoir trouvé la voie que je cherchais pour exprimer mes pensées et les partager. Pour cela, je ne vous remercierai jamais assez.

Je ne sais pas ce que l’avenir réserve à cette passion que j’ai. En 2006, je n’aurais jamais imaginé que moi, personne introvertie, me montrerai de cette manière sur internet.
Je ne regrette pas toutes ces heures passées devant mon ordinateur à réfléchir devant une page blanche, écrire, monter…

Huit années ce sont écoulés, voyons de quoi seront faites les autres.
Avec vous, de toute façon, cela ne peut qu’être beau à présent.

MERCI.

P.S : oui ce message manque cruellement d’amertume mais parfois le letchi peut être… doux (ahahah)

Publicités

vlog #2 – le volcan

Voilà, ce jour devait arrivé ! Voici le deuxième vlog du Letchi, cette fois on reste dans l’île direction un des lieux emblématiques de La Réunion : le Piton de la Fournaise. Peut être mon endroit préféré de l’île !

Encore une fois cette vidéo est fort inutile ! Le son n’est pas top (il y avait effectivement beaucoup de vent). Je vous conseille de ne pas la regarder avec vos écouteurs, préférez les hauts parleurs !

On se retrouve bientôt en fin du mois pour une vidéo plus consistante du Letchi Amer !

de 2013…

Hein ? Quoi ? Comment ? L’année 2013 s’est achevée ?

Je ne l’ai même pas vu passé ! C’est l’heure sans doute de faire un petit bilan. Je devrais faire des statistiques, des graphiques et un bilan comptable, le genre de truc qui fait sérieux et montrerait à quelle point l’année a été positive ou négative et sur quel sujet. Ou encore une petite vidéo dans l’intimité de mon appartement avec un thé et des biscuits…

Je vais me contenter d’un article de blog à l’ancienne, c’est déjà pas mal non ?

Entre mon travail, les vidéos, ma pseudo vie sociale et mes heures de sommeil… Zeus que cette année 2013 a été chargée !

En début d’année, j’ai pris une résolution : faire des vidéos avec un peu plus de sérieux sur YouTube.

Pourquoi ? Tout simplement pour savoir si j’y arriverai. Les articles de blog c’est bien gentil, mais cela restait bloqué dans mon cercle d’amis. On m’a quelque fois dit de faire quelque chose de plus dynamique, de plus attractif. J’ai découvert les vidéos/podcast sur YouTube, j’ai eu une caméra… je me suis alors dit : “allons-y gaiement !”

Et quel défi ! Quand on connaît, mes difficultés d’élocution, ma timidité et mes “talents” de réalisateur, c’était effectivement mal parti ! Cela ne m’a pas empêché d’avoir un objectif strict : avoir 500 abonnés en un an, sinon j’arrêtais. J’arrêtais tout. Les vidéos et le blog.

Puis, 1 000 abonnés. C’était inespéré ! Je ne vous remercierai jamais suffisamment pour votre soutien et vos messages.

Oui, ce n’est pas beaucoup à l’échelle d’Internet ou de La Réunion, mais je m’en moque. Pour moi c’est au delà de ce que j’espérais donc, je suis heureux.

C’est l’une des choses les plus positives qu’il me soit arrivé cette année, je ne boude pas mon plaisir.

Et pourtant une question reste en suspens : “Qu’est ce que tu veux faire plus tard ?”

Oui, j’en suis encore à me poser la question du lycéen qui vient d’avoir son bac.

Maintenant que j’ai atteint mon “objectif” pour 2013, qu’est ce que je fais ?

J’y ai réfléchit. Tout d’abord, je souhaite continuer les vidéos, mais de manière différente.

Je dois retravailler la forme, la présentation, le style… je veux vraiment faire une petite remise en question du concept sans non plus le chambouler. Cela va me demander un peu de temps, mais je vais le faire. Il faut savoir se réinventer pour survivre (ahahah).

Le rythme pris ces derniers mois avec une vidéo toutes les semaines était vraiment épuisant. L’air de rien, c’est beaucoup d’heures de boulot qui s’ajoutent à mon vrai travail… Du coup, pendant ces dernières semaines “ma vie” est passée à la trappe.

Ce qui est « dangereux », en quelque sorte. Quel plaisir j’aurais à faire des vidéos si cela prend le pas sur le reste de mon temps libre ? Aucun. A un moment, je vais détester ça et les vidéos en partiraient.

Alors, pour 2014, ma décision est prise, la fréquence des vidéos mise en ligne va être réduite à une vidéo tous les mois (toutes les deux semaines, si je suis vraiment en forme).

Cela présente des avantages non négligeables que je m’en vais vous exposer (j’aime écrire). Tout d’abord en étant plus reposé, mon équilibre mental sera stabilisé, mon psychiatre sera content et je n’agrandis pas le trou… de la Sécu.

Ensuite cela me laisse plus de temps pour l’écriture (ma passion première). Les vidéos les plus appréciées sont celles qui m’ont demandé un travail d’écriture plus long. Cela prouve que pour bien faire les choses, il faut prendre son temps. Je pourrais aussi plus me concentrer sur la préparation des vidéos, le montage, etc. Autre bienfait plus personnel, je pourrais peut être avoir une “vie sociale” un peu plus enrichie. Mes amis me manquent, ma console prend la poussière et mes plantes tirent la gueule (oui, ma vie sociale ressemble à ça en ce moment, si ce n’est pas un signal d’alarme !).

Vous l’aurez compris, pour sa deuxième (véritable) année, Le Letchi va donc être quelque peu modifié.

J’avais prévu de faire une série de 5 vidéos (une par semaine) pour le mois de janvier… l’écriture et l’enregistrement étaient terminés, cependant le résultat n’était pas à la hauteur de mes espérances. J’en suis navré, cela m’a coûté 2 jours de travail, en plus de l’écriture et des quelques recherches annexes. Mais je n’abandonne pas l’idée, je vais sans doute reprendre ce travail plus tard, parce qu’il me tient à cœur… Si tu peux voir détruit ton ouvrage et, sans dire un seul mot, te mettre à rebâtir, c’est que t’es un bon Letchi (référence nécessaire).

Pour janvier j’essaierai donc de faire une vidéo du “Letchi Amer” et la fameuse “FAQ” promise pour décembre.

Sinon, qu’il y a t-il au-delà ? On me demande souvent “quel est l’objectif ultime ?” “Tu vises quoi en faisant ça ?”

Franchement ? Je n’en sais rien ! Je fais ce qu’il me plaît, j’exorcise ma douce folie et j’attends de voir la réaction des gens. Je ne suis pas sur YouTube pour être cool, célèbre ou avoir du fric (quoique je ne cracherai pas sur un peu d’argent). Je le fais parce que c’est mon plaisir. Je ne cours après rien, on verra où les alizés me porteront ou pas.

Voilà, c’était un petit point sur l’année qui s’achève et celle qui approche.

2014 peut arriver, je suis prêt, j’espère que nous allons encore vivre de bons moments ensemble autour du “Projet Letchi”.

 

P.S : je m’excuse pour ce long post un peu égocentrique, mais comme je vous l’ai déjà dit, ceci est un blog et sur ce genre de site l’ego est le premier moteur.

le letchi ki koz #2

Ma mère m’a appris à dire merci aux gens, alors MERCI.

Cette vidéo permet de faire un point sur la progression des abonnés de la chaîne YouTube, de la page Facebook et du blog mais aussi de discuter des prochaines vidéos. Je vous parle aussi de ce qu’est devenu ma vie depuis que je suis devenu moins underground.

Merci encore !

Pour l’article de Clicanoo c’est ici :

http://www.clicanoo.re/393213-quand-un-letchi-epluche-la-reunion-en-videos.html

Sinon, en 24h et grâce à vos commentaires sur YouTube et Facebook j’ai pu voir si Le Letchi envahissait le monde, je n’ai pas été déçu. Voici les cartes localisant ceux qui ont répondu à mon « sondage » (images cliquables). Merci encore.

france letchi Letchi ReunionNote : les villes proches telles que Bron et Lyon sont représentés par un symbole unique. Pour les villes réunionnaises quand je n’avais pas le quartier, j’ai posé le symbole en centre-ville.

la vie en mode solo

Vivre seul, voilà un sujet qui touche l’étudiant fraîchement exilé de chez ses parents, le jeune réunionnais expédié en Hexagone ou le gars qui vient de se faire larguer. Le Letchi Amer expose les avantages et inconvénients de la vie en mode « solo ».

Faire cette vidéo c’est un peu crier au monde entier : JE SUIS CÉLIBATAIRE ! J’assume ce choix qu’à moitié mais je me devais de parler de cette situation que certains jeunes réunionnais découvrent parfois qu’après coup.

J’ai eu l’idée il y a deux semaines et il m’aura fallu un peu de temps pour écrire le texte et rayer les passages inutilement long. Vous me direz « la vidéo dure quand même 8 minutes ce qui n’est pas rien ». Je vous répondrai que cela aurait pu être pire !

La difficulté principale du tournage c’était bien sûr de balader ma caméra dans mon appartement sur différents supports sans la casser… heureusement une visite providentielle de mon « Best Friend Forever » R2 m’a sauvé un peu la peau (et la caméra d’une nouvelle chute). Encore un grand merci à lui pour son travail de cadreur et pour sa participation en tant qu’acteur !

Autres points intéressants sur cette vidéo :

– l’ambigüité sexuelle et la perversité du Letchi Gâté commence à transparaître, le pire reste sans doute à venir…

– je n’ai pas pu m’empêcher de ré-exploiter mon « personnage germanophone » (déjà présent dans la vidéo sur les étudiants) avec toujours un accent merdique et un texte made in Google Translate (je laisse MyLittleBlueDiary me juger là dessus)

– le choix du séga mauricien fût difficile… j’aurais pu prendre un classique de Cassiya mais c’est finalement « Li Baté Mama » qui a eu mes faveurs, c’est horrible mais je trouve cette chanson « drôle », le ton sans doute… (je suis un monstre)

La semaine prochaine la vidéo sera beaucoup plus light

PS : Dans la section vis ma vie de Letchi, aujourd’hui je me suis fait interviewer par Manu La Voix de Réunion Première Radio au sujet des « podcasteurs réunionnais »… un grand moment pour la personne timide que je suis… allez savoir maintenant ce qu’il va faire de notre échange >.<

vlog #1 – londres

My first vlog, yeah ! or not…

Cette vidéo est en tout cas ce qui se rapproche le plus d’un vlog par rapport aux autres… Il s’agit d’un montage de ce que j’ai pu capté avec ma petite caméra pendant mon court séjour à Londres.

Cette vidéo n’a aucune prétention et son utilité est limitée, mais vous m’y découvrirez au naturel (c’est déjà ça, non ?). D’avoir travailler sur ce montage m’a quand donné l’envie d’y retourner… si vous aussi vous aimez Londres, souhaitez y aller ou si vous y êtes passé, laisser un commentaire !

Musiques utilisées :

LABRINTH – Earthquake

FERGIE – London Bridge*

Je fais de mon possible pour vous offrir une vidéo du « Letchi Amer » pour la semaine prochaine.

* notez que j’utilise cette chanson en montrant le Tower Bridge qui n’a rien à voir avec le London Bridge…