les comptables en gilet jaune

Depuis quelque temps, on croise des jeunes gens sur les trottoirs dans le centre-ville de Saint-Denis. Ils attendent près de la route sous un soleil de plomb, affublés d’un gilet jaune. La première fois que je les ai vus près de la rue de Nice, je me suis dit qu’il était un peu tôt pour se prostituer, mais qui sait ? les tarifs sont peut-être plus abordables en pleine journée que le soir, et au moins la lumière du jour permet de distinguer les travestis des non-travestis…

« C’est combien mademoiselle ? »

« Hein ? quoi ? ou fout’ a ou d’ma gueule ? »

« Ben quoi ? »

« Mi compt’ lotos couillon ! » (comment on écrit « voiture » en créole ?)

« Quoi ? avec votre look dévergondé, votre langage grossier et votre gilet jaune, vous êtes comptable ?? »

« Mi compt’ lotos pou la direction des routes ! »

En voilà un travail fascinant mes amis, « comptable loto » ! La direction régionale des routes a enfin trouvé un moyen de réduire le chômage des jeunes. Après les émeutes du Chaudron, il fallait réagir et créer des emplois, et la DRR a trouvé LA solution !

Tu es un jeune chômeur et tu n’as pas dépassé le cap de la 3ème ? Nous avons un travail pour toi ! Mais avant que tu signes ton CDD de 5 mois, un petit test s’impose… jusqu’à combien tu sais compter ?

« ène, dé, troi, quat’, cink, siss’, sèt’, ouite, nèf’… »

« Ouais ça devrait suffire comme ça mon gars, signe et on te file un gilet jaune et un bloc note, les lunettes de soleil et crème sont à ta charge »

« Une question messié le DRH de la direction d’la route, est ce que plus mi compt’ l’auto, plus mi gagn’ l’argent ? »

« Bien sûr, il y a une prime, à chaque voiture comptée vous avez droit à 10 centimes de plus sur votre salaire ! Allez maintenant taisez-vous et aller me compter les voitures sur la route de Piton Fougères »

« Mais n’a poin’ l’auto là-bas ! cossa ou veut mi compt’ ! ou gaign’ pas donn’ à moin pou compter sur boulevard Sud à 17h ? »

« Non ça c’est réservé au fils du directeur, lui aussi, il a raté son brevet des collèges ».

Je pense que c’est en comptant les tétrapodes qu’ils mettaient en bas la route du littoral que les gars de la direction des routes ont eu l’idée de créer ce « métier »…

l'équipement du bon comptable en gilet jaune

C’est quoi le but de ce comptage qu’un simple radar pourrait faire ? Évaluer l’importance du trafic routier ? pas besoin de stats pour voir que le réseau est saturé !

Bon après, je ne vais pas non plus cracher sur le métier, si ça peut permettre à certains jeunes sans emploi ni formation d’économiser pour l’achat d’un bal de riz chez Leclerc… Mais je vais commencer par croire qu’on aime faire compter les réunionnais.

C’est comme ces jeunes qui bossent à l’observatoire des prix. Vous voyez de quoi je parle ? Vous les avez sans doute déjà croisés ces jeunes errant dans les supermarchés avec une calculatrice et un bloc-notes. Leur métier ? Noter l’évolution du prix des paquets de lessive Ariel ou du kilo de brèdes.

« Chef, le kilo de chouchou est montée de 50 centimes encore aujourd’hui »

« À combien le kilo ? »

« 2,80 euros, chef ! »

« C’est bon, appelez Isabelle Hoarau sur Réunion Première, on va enfin gagner au jeu du prix ! à nous les places de ciné gratuites pour voir Twilight 5.2 ! »

Quoi vous ne connaissez pas le jeu du prix les matins sur Réunion Première Radio ? C’est la preuve que même dans les jeux, on aime nous faire compter. Le principe ? Il suffit de deviner quel est le prix d’un kilo de tomates, de bananes ou encore gingembre sur le marché forain pour pouvoir gagner un ticket pour le prochain concert de Gilbert Pounia. Oui, Réunion Première soigne notre côté maso, comme si cela nous faisait plaisir de connaître la réponse et de clamer fièrement à l’antenne que le kilo de courgettes était passé 2,30 euros !

Le kilo de tomates ? combien pour le kilo de tomates ??

« Isabelle, mi connaît la réponse ! Le kilo tomates lé à 2,90 euros su marché forain Saint-Paul ce matin ! Cossa moin la gagné ? Hein ?? 2 places concerts pou Gilbert Pounia ?! Mi na 6 marmailles pou nourri et ou donn’ a moin deux places concert ?! ou noré pu donn’ à moin le kilo tomates ! ».

Après si ce jeu ne vous plaît pas, vous pouvez toujours affronter l’enthousiasme sans faille et inquiétant de Christophe Berger dans « Tout le monde joue », là aussi, pour certaines questions, il faut savoir compter :

« Quel est le pourcentage de jeunes chômeurs à La Réunion ? »

Tout bien considérer, il est préférable de compter le nombre de voitures passant sur la route de Piton Fougères, c’est toujours plus distrayant que de compter nos souffrances… Bon courage aux gars en gilet jaune… « Oubli pas mett’ un casquette su zot’ têt’ ! Soleil i tap’ ! »

P.S : ce post devait être au départ une vidéo, mais au vu de la piêtre qualité des images filmés, j’ai préféré vous faire part du texte original. Pour la version vidéo, ce sera pour une prochaine fois (ou pas !) J’aurais besoin d’aide sur ce coup-là (recherche acteur  >.<)

Publicités

cluedo reunion island

Les jeux Parquet et l’Office de Tourisme de la Réunion sont heureux de vous présenter le produit de leur première collaboration : Le Cluedo Reunion Island !

Le but du Cluedo comme, chacun sait, est de découvrir les circonstances du meurtre d’un certain Docteur Lenoir. Mais comme nous sommes à la Réunion et qu’ici on évite d’être raciste (au moins en public) nous allons plutôt nous intéresser à l’assassinat d’un gars nommé Mathieu Margoz.

L’objectif du jeu sera donc de trouver qui, où et comment ce pauvre Mathieu a été trucidé. Pour faciliter la tâche et éviter de perdre trop temps (après tout il ne faut pas rater l’épisode de la télénovela de ce soir sur Réunion Première) nous avons limité le choix du nombre de suspects, des armes et des lieux donnant des envies de crimes à la Réunion. Vous n’alliez quand même pas interroger les 800 000 habitants de l’île !

Synopsis !!

Mathieu Margoz est un jeune réunionnais de 22 ans qui décide, suivant les conseils du CNARM, de quitter l’île pour poursuivre ses études de sciences humaines en hexagone. Il saigne à blanc ses parents pour l’aider à financer son voyage, arrive à ses fins et prend l’avion un beau soir de septembre pour s’installer sur le continent. C’est ainsi que notre jeune créole qui n’a jamais pris un bus de sa vie et qui est fan des blagues de Didier Magaye saut’ la mer.

Un an passe et le jeune Mathieu décide de prendre deux mois de vacances sur l’île, pour se ressourcer. Ses parents sont heureux de le retrouver, mais hélas pour eux, leur petit Mathieu, un gars la kour, a énormément changé. Imbu de sa personne, il critique la vie réunionnaise, prend de haut ses parents et ne cessent de raconter à son entourage à quel point la vie est géniale dans la ville plate d’Orléans. Il décide pour autant de faire un petit roadtrip avec ses amis de l’île. Il disparaît peu de temps après. Son corps mutilé est découvert 2 semaines plus tard dans l’ancienne piscine du Barachois rempli de vers (le corps hein, pas la piscine).

Le mystère est entier. Qui a tué Mathieu ? Son corps semble avoir été déplacé après le meurtre, comment le criminel a t-il fait ? Comment s’appelle le soldat qui a tiré sur Ben Laden ? Autant de question sans réponse !

SUSPECTS

La liste des suspects possibles est longue, beaucoup de gens ne supportait plus Mathieu depuis son arrivée, mais les services de la police municipale ont réduit le nombre de meurtriers potentiels à 6 personnes, je vous les présente :

Mademoiselle Anne Géranium (22 ans) : la suspecte idéale ! ancienne petite amie de Mathieu, elle ne s’est pas remise de leur rupture. Le jeune homme lui appris 3 mois après son départ en hexagone que les relations à distance ne lui plaisait pas et qu’il préférait arrêter leur idylle. Les photos des soirées de la promo de Mathieu sur Facebook, toujours en très bonne compagnie féminine auraient fait penser à la jeune fille que la distance n’était pas la seule raison de leur rupture.


Monsieur Anthony Chouchou (21 ans) : le jeune cousin de Mathieu, un élève surdoué issu d’une famille modeste. Il n’a pas obtenu la bourse nécessaire pour financer ces études de Chimie Isotopique à l’Université de Paris 6 et est condamné à poursuivre des études en Biologie à l’Université de la Réunion. Il travaille actuellement à mi-temps chez un vendeur de samoussas pour payer son loyer d’étudiant. Le jeune Anthony n’aurait pas supporté qu’un crétin comme Mathieu puisse aller faire des études en hexagone et que lui sois bloqué sur l’île. Le retour de cet arrogant cousin n’aurait pas arrangé la rancœur du garçon.


Professeur André Safran (52 ans) : professeur de Psychologie Social à l’Université de la Réunion et ancien éducateur de Mathieu. Cet académicien, aimé de ces étudiants, aurait été un ancien membre de la secte du Cœur Immaculé et Douloureux de la Vierge Marie. Mathieu aurait découvert ce lourd passé lors de sa Licence. Selon les lettres retrouvées à son domicile, Mathieu aurait fait chanter le professeur en promettant de dévoiler ce secret s’il n’obtenait pas de bons résultats à ces examens et si André Safran ne lui rédigeait pas une lettre de recommandation pour son université en hexagone. Le professeur aurait obéi à ce maître chanteur pour ne pas perdre sa crédibilité dans le corps universitaire.


Madame Ginette Jacaranda (64 ans) : Cet gran’moun adepte des robes à fleurs et des chapeaux en paille est une voisine de la famille Margoz. Elle a expliqué aux enquêteurs que lorsque Mathieu était adolescent, il adorait voler les mangues de sa cour et piétiner son beau jardin créole. Elle accuse aussi le jeune homme d’avoir mis sa musique ragga/dancehall à un volume insupportable chaque dimanche matin, faisant fuir son chat de la maison (écrasé ensuite par une voiture). Depuis le départ de ce dézordèr, ses fleurs avaient retrouvé un aspect présentable, et la paix régnait de nouveau dans sa caze. Lorsque Mathieu était de retour sur l’île, il aurait recommencé ses « pollutions auditives obscènes ». Madame Jacaranda sous le choc de ce retour et craignant pour sa tranquillité aurait dit à une de ces voisines qu’elle se vengerait du jeune homme (info relayé par l’adite voisine sur les ondes de Radio Freedom).


Monsieur Laurent Manioc (24 ans) : ancien camarade d’école de Mathieu. Lui et la victime auraient fait les 400 coups ensemble quand ils étaient plus jeunes. Monsieur Manioc est aujourd’hui propriétaire d’une station-service à Saint-Denis. L’enquête a montré que l’entreprise de Monsieur Manioc trempée dans pas mal de magouilles. Ainsi le carburant vendu était mélangé avec du Splash Bleu, les taxes payées étaient inférieures aux montants normaux et les pompistes travaillaient au noir. Seul Mathieu était au courant de ses « arrangements », il est possible que Monsieur Manioc ait décidé de le faire taire une bonne fois pour toutes.


Mademoiselle Valérie Arômes (18 ans) : Jeune championne régionale de gymnastique, elle serait la fille illégitime que Mr Margoz (le père, hein, pas Mathieu) aurait eu avec une employé de la rue de Nice dans les années 90 mais des tests ADN sont en cours. Cette jeune fille aurait découvert l’identité de son père depuis quelques mois et avait l’intention de dévoiler la vérité à celui-ci. Malheureusement, c’est un Mathieu fraîchement débarqué d’hexagone qui lui aurait ouvert la porte. Le jeune homme aurait insulté Mademoiselle Arômes en lui promettant des représailles si jamais cette vérité se savait. Elle eu tout de suite de la haine pour son demi-frère et aurait voulu se venger.

ARMES

Il est connu que malgré son isolement, la Réunion possède une ribambelle d’armes en tout genre pour commettre ce genre de fait-divers macabres (et justifié). Les enquêteurs ont réduit le choix du jeu, les armes suivantes paraissent les plus probables :


Le fusil à pompe : arme de prédilection pour les faits-divers à la Réunion, peu de victime lui résiste

La bouteille de rhum brisé : quoi de plus barbare que de taillader un corps avec du verre ? on parle ici de la bouteille d’un litre en verre, pas de la pile-plate en plastique !

Le pied-de-biche : outil préféré des techniciens des égouts et des cambrioleurs, cet objet dangereux était très en vogue dans le Chaudron de 1991.

Le sabre : incontournable star de la justice locale, le sabre est sans doute la plus répandue des armes blanches (sauf quand il est sale)

La ceinture noire… de Mathieu : quoi de mieux que d’étrangler sa victime avec sa propre ceinture Guess ?

Le samoussa à la nate : insoupçonnable et facile à mettre en œuvre, l’empoisonnement le plus discret qu’il puisse être.

LIEUX

Bien évidemment il reste le plus compliqué : où ce crime atroce a t-il bien pu avoir lieu ? Mathieu Margoz avait un programme de visite de l’île assez chargée et était souvent seul quand il se déplaçait. Ses parents n’ont plus eu de nouvelles de lui 4 jours après sa disparition avec leur BWM Noire. La Réunion offre tellement de lieux pour commettre un crime, les enquêteurs ont eu du mal à définir les pistes suivantes :

Un Snack-bar à Saint-Denis : c’est connu, rien ne vaut l’arrière-boutique d’un bar pour tuer un étudiant

La plaine des Sables : un endroit désert… personne à l’horizon… pas de témoins !

Le port du Port : haut lieu du crime réunionnais par excellence ? pas sûr… mais rien de plus flippant qu’un port et ses conteneurs rouillés

La grotte des Premiers Français : un trou, pratique pour ne pas être vu, en plus ça a du cachet d’avoir commis son crime en ce lieu

Mafate : même si Mathieu avait crié qui l’aurait entendu ? les sentiers du cirque sont pas bondés, l’endroit difficilement accessible… mais pour déplacer le cadavre, ce n’est pas pratique

La Pointe au Diable : rien à dire, tout est dans le nom

Cap Méchant : pareil que le précédent, ça ajoute un effet dramatique au fait-divers (c’est les journaux qui vont être content)

Une boîte de nuit de Saint-Gilles : Mathieu sortant ivre d’une boîte de nuit ? quoi de mieux pour commettre un crime ! en plus avec la foule qui aurait vu le meurtre  ?

Un champ de canne de Bras Panon : l’endroit le plus aisé pour surprendre quelqu’un ? ça se discute… en tout cas il est facile de s’y perdre.


Le jeu se déroule donc comme le Cluedo original, les joueurs peuvent faire des propositions du genre : « Madame Jacaranda avec un samoussa empoisonné dans une boîte de nuit de Saint-Gilles ». Le côté irréaliste rajoute du sinistre au crime ! Le premier qui trouve la bonne combinaison à gagner ! C’est pas génial comme principe ?


Ah… un message de la police de Malartic.

A priori, personne ne se soucie de la mort de Mathieu Margoz… Ce petit con n’a eu que ce qu’il méritait selon ses proches. La police serait toutefois à la recherche d’un certain Simicoudza Simicourba, il serait le suspect numéro 1 dans cette affaire…

Mais qu’est ce que je fais de mon jeu moi alors ? vous êtes marrant les gars ! ça m’a demandé du temps pour mettre tout cela en place !

ÉPILOGUE :

Depuis la mort de son fils, Madame Margoz a été heureuse de recueillir Valérie Arômes chez elle même si la jeune fille est le fruit d’une liaison de son mari. Valérie vit actuellement chez le couple Margoz et continue de pratiquer la gymnastique, elle vise les championnats nationaux.

Mme Jacaranda a décidé d’adopter un nouveau chat après avoir appris la mort de Mathieu, son jardin vient de remporter le prix du plus beaux jardins créoles de l’île.

Messieurs André Safran et Laurent Manioc sont actuellement interpellés au tribunal, malgré leur innocence prouvée dans l’affaire du meurtre de Mathieu. André Safran est entendu comme témoin dans l’affaire d’évasion de son ancien gourou le Petit Lys d’Amour. Laurent Manioc risque la prison pour ses « arrangements » dans la gestion de sa station-service.

Mademoiselle Anne Géranium et Monsieur Anthony Chouchou se sont rencontrés durant les interrogatoires de la police et sont tombés amoureux l’un de l’autre. Aux dernières nouvelles, ils auraient décidé de partir ensemble en hexagone pour poursuivre leurs études (grâce à une bourse obtenue dernièrement).

Les ventes de ceinture Guess ont explosé depuis que cette arme a été suspectée pour le meurtre de Mathieu Margoz, les ventes des autres armes (pied-de-biche, sabre, fusil à pompe, bouteille de rhum) restent stables. Un marché noir de samoussa à la nate s’est développé sur l’île depuis ces dernières semaines.

La grotte des Premiers Français reste interdite au public.

Les maires des communes de Saint-Pierre et de Saint-Philippe souhaiteraient changer le nom de la Pointe au Diable et du Cap Méchant.

L’opinion réunionnaise est plus intéressée par la potentielle possibilité probable grossesse de Carla Bruni Sarkozy. Décidément, les priorités de l’opinion sont parfois troublantes…

Si vous aimez cet article lisez Grand Theft Auto : Saint-Denis, c’est pas mal aussi ^.^

Petit jeu : mais qui est Simicoudza Simicourba ?

grand theft auto : saint-denis

Suite à une augmentation de la délinquance sur l’île de la Réunion et du nombre de jeunes ayant opté pour le Ghetto Style (prononcé Guéto-staïleuh), la société de jeux vidéo Popstar South décide de lancer en mars 2011, avec le soutien de la ville de Saint-Denis, un jeu révolutionnaire :

Grand Theft Auto V : Saint-Denis !

Dans ce jeu, comme dans les versions précédentes, le joueur incarne un mâle viril qui accomplit des missions illégales et maîtrise le car-jacking comme personne.

Le plus de cette version par rapport aux précédentes est sans conteste, le choix de la ville où se déroule l’histoire qui pour la première fois n’est pas fictive !

Saint-Denis (aussi appelée Chien-Denis par des groupes de rap locaux douteux) est selon les créateurs, l’écrin idéal pour un jeu regroupant voitures tunnées et bandes de jeunes rappeurs mourrant d’envie d’être de vrais gangsters. Popstar South aurait longtemps hésité avec la ville du Port, mais une subvention de la commune de Saint-Denis permis aux concepteurs d’y voir plus clair.

Synopsis :

>Vous incarnez Dimitri Mayet (prononcé Mayette) un jeune gars des Hauts au chômage arrivé à Saint-Denis dans l’espoir d’avoir une vie meilleure par tous les moyens possibles tout en continuant de toucher son RSA. Il devra ainsi accomplir les tâches que vont lui confier les personnages secondaires du jeu.

Au fur et à mesure de son évolution, Dimitri gagnera en charisme et en influence. L’objectif final est de se faire respecter de tous, d’être élu maire de la ville de Saint-Denis et de détourner le plus de fonds publics possibles.

Le jeu est comme ses prédécesseurs, en mode libre, le joueur peu faire à peu près tout ce qu’il veut, mais il est important d’accomplir les tâches fournies par les personnages secondaires. Chaque mission accomplie correspond à des voix électorales !

Personnage principal :

Dimitri est un jeune réunionnais des plus ordinaire, quoique un peu vulgaire et fan de rap local. Après avoir raté son brevet des collèges, il vit chez sa mère et son ti père avec ses 5 frères et sœurs dans les Hauts de l’île. Embauché en tant qu’emploi vert pendant un temps, il perd son travail après le changement de municipalité. Il passe alors ces journées entre la boutique du quartier et le transformateur EDF avec ces dalons. Après une dispute avec son ti père et quelques échanges de sabre sous fond de pile-plate, il décide de descendre sur Saint-Denis pour tenter sa chance. Dimitri espère alors pourvoir trouver un logement, commettre quelques délits et travaux au noir afin de se payer la TV à écran plat et la Subaru jaune fluo de ses rêves. Il va un peu modifié ses ambitions face aux possibilités que va lui offrir Saint-Denis.

Son habit se compose d’un T-shirt XXXXL (Dimitri fait 65 kg tout mouillé) avec l’inscription « PUR PRODUIT GHETTO LA REUNYON 974 REPRESENTE LO FRERE » arrivant jusqu’aux genoux, un pantacourt en jeans Kaporal, des Nike Dunk jaunes, une casquette de la NBA et une collection de colliers et chevalières en argent.

Note : il est possible à mesure du jeu de compléter la garde-robe de Dimitri avec des survêtements et baskets Lacoste, casquette NY, T-shirt Pitbulls, lunettes noires Oakley, etc.

Chaque personnage secondaire va confier à Dimitri des missions qu’il devra accomplir dans le but d’avoir plus « d’influence » (et au final de voix électorales).

Personnages secondaires :

Mr Chaw-Lan : cet ancien cuisinier des cantines municipales est un spécialiste des plats chinois. Après avoir été viré suite au changement de mandature à la mairie de Saint-Denis, Mr Chaw-Lan a ouvert sa propre boutique de barquette à emporter. Sautés de mines, bouchons, sarcives et autre chop suey sont préparés avec soin par ce cordon-bleu.

Missions :

–       Chaw-Lan Express : à l’aide d’un scooter datant des années 70, Dimitri doit livrer des barquettes dans toute la ville de Saint-Denis. Il devra ainsi transporter près de 85 plats entre 11h et 13h30 dans les différents quartiers sans se tromper de commande.

–    Samoussas mon amour : suite à de grosses commandes, Mr Chaw-Lan demande à Dimitri de réaliser près de 6 000 samoussas au porc, poulet, bœuf et poisson en moins de 4 heures. Attention à ne pas les mélanger !

–   Fat food : afin de faire face à la concurrence, Dimitri doit inventer un hamburger révolutionnaire à base d’achards de légumes, de jambon, de frites et d’autres ingrédients secrets (un canidé pourrait en faire partie)


Mr Ariz Patavalé : ce vendeur de tissu est un des symboles de la ville de Saint-Denis. On vient de loin pour lui acheter des mètres de tissu afin de réaliser nappe, rideau et même vêtement de présentateur météo ! Chez les Patavalé on est vendeur de tissu de père en fils ! Ariz s’est diversifié depuis quelques années dans la vente de vêtement féminin.

Missions :

–     Taille XXXL : Dimitri devra aider une cliente à essayer une jupe 38 alors que son vrai tour de taille est de 56. Astuce : si Dimitri arrive à lui faire acheter la taille 36, il n’aura aucun mal à coucher avec elle ensuite ! (GTA garde ainsi ces bonus coquins)

–    Soldes : pour la braderie commerciale, Dimitri doit vendre le plus de vêtement possible tout en gardant leur prix d’origine. Les vêtements datant de la collection 2004/2005 rapportent le plus de points.

–     Nouvelle collection : un arrivage important de tissu à motif fleuri est arrivé par erreur au magasin, Ariz trouve l’occasion de réaliser des vêtements et demande à Dimitri de transformer ces bouts de tissus criards en robe à fleurs pour mémé.


Firmin Bégo : ancien marmaille des Hauts, il a été avec Dimitri à l’école primaire. Firmin a ouvert depuis quelque temps un garage en ville de Saint-Denis. Parallèlement à ses activités de mécanique, il est aussi botaniste et produit du chanvre en grande quantité dans un champ que son père lui a légué.

Missions :

–       Tunning charitable : Dimitri doit aider des dalons de Firmin en tunnant leur voiture fraîchement volés et en changeant les plaques d’immatriculation. Bien sûr, une ristourne leur sera accordée.

–       À la tête du client : afin de compenser la thune perdue à cause des réductions pour les dalons, Dimitri doit faire croire à des zoreils naïfs que les tarifications pour un simple contrôle technique est 130% plus cher à la Réunion.

–       Agriculture : Dimitri doit aider à écouler le stock de chanvre de Firmin, pour cela il fait de la vente à domicile, une voiture spécialement tunnée pour l’occasion lui est fournie (avec autocollant de Bob Marley et tout). Astuce : en allant à l’université de la Réunion, Dimitri aura plus de facilité à écouler sa marchandise.


Tatie Marise : femme seule élevant ses 6 enfants de pères différents et inconnus. Tatie Marise n’aucun lien de parenté avec Dimitri, « Tatie » étant le surnom que lui donne tout le quartier où elle est crainte et respectée. Dans son loyer SHLMR, Tatie Marise s’occupe du nettoyage de son foyer, de l’éducation de ses enfants et de la recherche d’argent par tous les moyens possibles. Véritable fan de radio Freedom, Tatie donne son avis sur tout, surtout quand elle n’y connaît rien !

Missions :

–      L’argent z’enfant : Dimitri doit aller à la CAF avec Tatie Marise et l’aider à engueuler un employé afin d’avoir ses allocations avec 3 mois d’avance.

–      Faire l’éducation marmaille : la fille de Tatie Marise, Maëra, âgée de 8 ans, a insulté et blessé son instituteur à coup de sabre. Dimitri doit affronter le conseil de discipline de l’école et expliquer (à coup de menaces) aux membres que le comportement de la petite était tout à fait légitime. Il est connu que c’est à l’instit de réussir l’éducation de cette enfant, il est d’ailleurs payé pour cela grâce à l’argent des impôts que Tatie Marise ne paye pas. Dimitri doit aussi faire augmenter la moyenne générale des autres enfants de Tatie inscrits à l’école, en usant des mêmes techniques.

–       Avoir un seul enfant de toi : Dimitri doit faire un enfant à Tatie Marise pour l’aider à obtenir plus d’allocations. Notre héros devra par la suite ne jamais reconnaître ce marmaille pour que Tatie puisse bénéficier des aides pour « mères isolées ».


Marcelo : jeune gars du Chaudron, Marcelo est l’une des personnalités les plus respectées de Saint-Denis. Mac le plus connu de la ville, il possède également le plus d’employé dans la rue de Nice. Cet ancien gars « la kour » n’oublie cependant pas ces origines modestes quand il conduit son Hummer rouge.

Missions :

–      La dodo lé la : afin d’obtenir la confiance de Marcelo, Dimitri devra détourner un camion de livraison de bières Bourbon sans se faire attraper.

–    Vers Nice et au-delà : Dimitri doit aider Marcelo à prendre le contrôle total de la rue de Nice et du front de mer de Saint-Denis. L’objectif est clair : embaucher le plus de filles possible et les positionner à des points stratégiques après avoir casser la gueule des autres macs.

–      1991 forever : Marcelo est très nostalgique des événements du Chaudron, Dimitri devra l’aider à regrouper le plus de gars possible pour saccager les rues et commerces du quartier (enfin ce qu’il en reste). Les barres à mine, fusils à pompe, sabres et autres armes seront plus qu’indispensables pour cette mission.


Missions secondaires :

Ces missions permettent au joueur de prendre en main des véhicules utilitaires et d’explorer les environs de Saint-Denis.

–       Le camion de pompier : au volant de ce gros engin, Dimitri devra éteindre les incendies qui ont lieu au Maïdo et dans la ZAC de Sainte-Clotilde.

–       Le Citalis : Dimitri se retrouve chauffeur de bus et devra faire tout son possible pour arriver à l’heure. Les embouteillages constituent la principale difficulté de cette mission.

–       Le camion-citerne : à bord d’un camion de la SRPP, Dimitri participe à une opération escargot.

–     Le Ladi-Lafé : en route vers la route du littoral ! Dimitri doit manier le mieux que possible cette machine exceptionnelle et faire basculer la route en corniche en mode 2+1+1.


Indice de recherche :

L’indice de recherche permet de voir à quel point le joueur a irrité les forces de l’ordre.

–       1 étoile : un auditeur vous a signalé sur Freedom

–       2 étoiles : deux motards vous poursuivent

–       3 étoiles : une voiture de gendarme vous suivent

–       4 étoiles : vous êtes recherché par toute la police municipale

–       5 étoiles : toute la police de l’île vous cherche activement

–       6 étoiles : vous faites la une du Quotidien et du JIR, plusieurs patrouilles d’hélicoptères vous recherchent (vous êtes digne de Juliano Verbard)


Véhicules :

Comme toutes les versions de GTA, celle-ci vous propose un grand choix de véhicules. Il vous sera toujours possible de customiser ceux-ci en allant faire un tour chez Firmin.

Parmi les véhicules, Dimitri retrouvera dans les rues de Saint-Denis : des Subaru, Porsche Carrera, Polo Cross-over, BMW X5, Ferrari SA Aperta… mais aussi des Seat Léon, Seat Ibiza et les incontournables Peugeot 206 et Renault Clio.

Pour certaines missions un scooter pourra être utilisé.


Armes :

Suivant la mission, Dimitri pourra utiliser des armes très variées : sabre, fusil à pompes, bar à mines, hache… que des stars des fait-divers réunionnais.


Fin du jeu :

Une fois toutes les missions terminées et quelques bonus débloqués, une dernière épreuve attend Dimitri : gagner les élections municipales de Saint-Denis contre Jean-Marie Soupragomanpoulé. Poses d’affiches, meetings, sabotages de la campagne de Soupragomanpoulé sont au rendez-vous de ce final, le but étant de devenir le seul maître la ville !

Polémique :

Le jeu a subi une vive polémique. Les testeurs de jeux vidéos ont longtemps considéré celui-ci trop éloigné de la réalité, stipulant que Popstar South mentait lorsqu’il prétendait qu’une telle ville existe dans le monde. Un procès est en cours pour prouver l’existence de Saint-Denis…

Note : habituellement, toutes les photos auraient été de moi, mais faute de temps seules les photos du montage « GTA : Saint-Denis » et de la plaque d’immatriculation sont de mon cru. Les autres viennent du net, je tiens à m’en excuser.

Cet article est une caricature dans laquelle j’ai forcé les traits, inutile de crier au scandale, prenez cette parodie avec humour ^.^