mon premier chien était un bâtard

Nintendo vient de sortir sa nouvelle console de salon : la Wii U, qui a le mérite d’avoir un nom digne d’une onomatopée… Elle ne manquera pourtant pas d’être un futur hit des cadeaux offerts pour ce Noël 2012 (si la fin du monde nous laisse tranquille tout ça).

Cette « sortie événement » ne manque pas de me rappeler un certain Noël dans les années 1990, quand j’étais encore un marmaille impatient que le 25 décembre arrive. Le Père Noël mes parents m’avaient offert une NES, la première vraie console de Nintendo avec deux jeux : un certain « Super Mario Bros » et un « Duck Hunt ». Dans ce dernier l’objectif était de tuer des canards… Je souhaites rendre hommage aujourd’hui à tous ceux qui ont joué à ce jeu :

duck hunt 2

Sinon en ce moment j’ai plein d’idées d’article, mais (hélas) je n’ai pas assez de temps pour les finaliser, promis je fais de mon mieux !

humeur : papa noël fais pas ton rapiat !

Cher Père Nowel,

En ces temps de crise et de doute où il ne fait pas bon d’être grec ou pédé* (il y a un lien entre les deux ?), je me disais que ce serait sympa que cette année tu ne fasses pas ton chieur avare et que tu nous files à tous, les cadeaux que l’on souhaite sans y regarder à la dépense.

Car vois-tu, vieil homme barbu arctophile, après toute la crasse qui nous ait tombé dessus cette année, nous sommes assez déprimés. Il est grand temps de faire un geste pour augmenter notre capital bonheur et réchauffer nos cœurs malheureux.

Rappelle toi en début d’année, notre cri d’agonie à cause de la hausse du prix des carburants. Une souffrance qui nous à pousser à nous rouler par terre devant l’entrée de la préfecture, tel un enfant dans un magasin de jouets pour obtenir une figurine d’Action Man. De nombreux automobilistes perdaient le moral à mesure que leur voiture se remplissait d’essence et que le compteur en euros augmentait.

Il y a bien eu un geste de la Région pour maintenir les prix, mais est-ce suffisant ?

Quelques semaines plus tard, c’était les jeunes réunionnais qui gémissaient de douleur dans les rues de Saint-Denis, du Port et de Saint-Louis. Des jeunes qui ne pouvaient s’offrir le dernier iPhone 4S** et des Nike Dunk fluos. Les poubelles et les abris de bus brûlés étaient l’expression de la douleur de ces adolescents qui ne peuvent pas consommer comme la société le leur impose.

Il y a eu des baisses de prix sur des produits de grande consommation (mais pas sur l’iPhone), est-ce bien suffisant ?

Regarde ensuite, les attaques de requins à répétition qu’il y a eu cet hiver. Impossible de ne pas déprimer quand on voit ses plages vides le long de la côte ouest. Comment ne pas compatir avec ces commerçants tristounes de ne pouvoir écouler leur stock de coca à 5 euros ? Et ses surfeurs regardant les vagues se déchaîner sans pouvoir en profiter ? Et ses professionnels de plongée, la larme à l’œil, ne pouvant faire payer 55 euros aux touristes pour un baptême de 30 min ? Ces attaques ont causé tant et tant de peine. Un maire a même décidé de prendre les devants en défiant la loi et la logique pour autoriser la chasse aux squales sur sa commune… sans succès. Un brave homme qu’on retrouvera d’ailleurs devant la préfecture*** larmoyant et dévasté, minerve au cou alors qui voulait sauver veuves et orphelins dont ceux de sa commune (si pauvres et désemparés).

Comment ne pas vouloir consoler tant de gens dans le besoin ? Il y a bien eu des actions de prévention contre les requins, des réunions avec le préfet, des journalistes battus, mais est-ce suffisant ?

Si ton regard n’est pas encore compatissant, Père Noël, alors regarde, regarde un peu, ces herbes jaunes, ces ravines asséchées, ces planteurs au bord de la dépression… la sécheresse a ravagé le Sud de l’île avec une sévérité jamais égalée****. Les agriculteurs ont la mine aussi décomposée que leurs tomates et ananas Victoria. Bien sûr, après des manifestations devant la préfecture, il y a eu une aide de 5 000 euros pour chacun des agriculteurs touchés, mais cette somme est-elle suffisante ?

Tu vois bien Père Noël, à quel point nous avons besoin d’aide, à quel point il nous faut du baume à cœur (ou à défaut de l’Inongan). Nous sommes un peuple qui a beaucoup souffert, nous sommes un peuple qui va encore souffrir (fond sonore). Alors s’il te plaît, ne fais pas ton rapiat papa Noël. Soit plus efficace que le Préfet, donne nous ces cadeaux qui nous redonnerons le sourire : ces iPod, iPhone, iPad, Galaxy S3, Nintendo 3DS, XBox 360, Audi A6, Mini Cooper, DS3, jeans Kaporal, montre Guess… qui combleront notre infortune et viendront compléter subventions, primes et aides sociales que nous quémandons à chaque manifestation. Offre nous Père Noël du fun, du prozac et des ailes, ce Noël de rêve que chaque réunionnais souhaiterait chez lui.

Z’enfant i pleur’ pas i gagn’ pa tété, mais si le z’enfant i pleure tout le temps, comment savoir ce qui doit réellement le combler ?

Cette année j’ai (réellement) connu des crasses et je souhaite des trucs pas trop compliqués pour Noël, alors pour mes amis en manque d’imagination, j’ai fait une liste de cadeaux. Quoi ? vous pensiez qu’après un discours aussi sarcastique, je n’allais pas oser mettre ma liste de cadeau ? Ahah ! C’est mal me connaître ! Si mes compatriotes peuvent rêver de joujoux hi-tech pour Noël, finalement pourquoi me priverais-je de désirer des cadeaux sympas ? (et dont le coût moyen est inférieur à 25 euros)

– La BD « Transmetropolitan » de Warren Ellis : le tome 1 ou le 2 ou le 3 ! La personne qui me trouve un de ces tomes aura droit à un bisou !

« Pyongyang » de Guy Deslisle ou « Les Chroniques Birmanes » c’est au choix

– un album d’Archive de préférence « Controlling Crowds »

– la saison 2 de « Borgen »

– le tome 2 de « Tu mourras moins bête » de Marion Montaigne

Ratchet et Clank : QForce sur PS Vita (parce que je suis un faux gamer) mais là je peux toujours me gratter.

Bien sûr, je n’aurais pas grand chose de ma liste le jour de Noël… alors je vais commencer à faire des économies pour me les offrir plus tard… ah tiens, 20 centimes dans ma poche droite ! C’est un bon début. Et vous malgré la crise et les subventions, quels sont vos envies de cadeaux ?

……………………………………………………………………………………

Pour comprendre parfaitement les sarcasmes et références de ce texte, il est conseillé de cliquer sur les liens

* terme affectif, il va s’en dire

** à l’époque

*** décidément la préfecture c’est the-place-to-be à La Réunion

**** comme l’année dernière, comme l’année d’avant…