la réunion expliquée à mon camarade touriste

Un « camarade de classe » vient prochainement à La Réunion, pour des vacances, le soucis c’est que je n’aurai pas le temps de lui faire faire la visite de l’île. Alors pour l’aider quand même et pour ne pas qu’il se perde, je lui ai fait cette carte vite fait.

Elle regroupe selon moi, les principales informations concernant La Réunion… (cliquez pour voir en plus grand) Qu’en pensez-vous ?

C’est clair qu’il doit manquer des trucs… va falloir m’aider à la mettre à jour… (Màj le 08/05/2012)

P.S : self-criticism

Publicités

la rentrée des conducteurs

C’est la rentrée des classes à la Réunion, les vacances sont terminés et nos têtes blondes, noires, crépus, lisses, rousses… retrouvent le chemin de l’école. Bien sûr il y a ceux qui sont tout contents de retrouver leur camarades de classe et partager avec leurs souvenirs de vacances (je suis resté à la maison, j’ai regardé la TV, joué la console, surfer sur internet….), il y a d’autre qui sont moins heureux et qui vont pleurer dans les robes de leur mère une fois la cloche sonner.

Je compatis avec ces derniers. Non, pas que j’ai été un marmaille qui n’aimait pas l’école, mais encore aujourd’hui j’ai envie de pleurer et de me pleurer ma mère une fois la rentrée arrivée et ceci pour une raison simple : je suis automobiliste !

Comme chacun sait, les vacances sont un moment propice pour ceux qui prennent la route chaque matin pour embaucher à Saint-Denis. Mais le retour des marmailles à l’école correspond aussi au retour des embouteillages pour aller vers Saint-Denis (qu’on soit de l’Est ou de l’Ouest).

Je vous présente donc aujourd’hui les pires situations possibles en une seule matinée sur le trajet Saint-André/Saint-Denis (ceux qui se reconnaîtrons ont ma sympathie éternel) :

7h00 : comme chaque matin, je fais ma première tentative pour entrer sur la nationale 2 par la voie d’insertion, au bout de 2 refus des autres voitures, je force le passage en m’insérant comme un connard (et pas de signe de la main pour dire merci, la route c’est pas pour se faire des amis)

7h03 : je subis mon premier ralentissement, les voitures lèvent le pied à l’approche du premier radar fixe

7h04 : nouveau ralentissement dû au virage dangereux créé pour protéger le temple malbar (mais qui a conçu cette route ?)

7h06 : plusieurs voitures essaient d’entrer sur la Nationale, je les invite à s’insérer en leur faisant des appels de phare, mais aucune ne comprend mon message et elles continuent à rouler à 60 km/h, je freine et passe à la seconde

7h10 : la présence d’un tracteur cause un ralentissement

7h14 : j’arrive à dépasser le tracteur, mais il y a de nouveau un ralentissement juste après, les autres conducteurs admirent le radier de la Rivière Sainte-Suzanne qui est fermé suite à de fortes précipitations (oui, c’est ce qu’on appelle une rivière ou de l’eau qui coule… c’est très commun comme phénomène croyez-moi)

7h17 : montée de Bel-Air, je me retrouve derrière un camion-citerne et il m’est impossible de dépasser… un bus est déjà sur la voie de gauche, il roule à 65 km/h et peine à dépasser

7h20 : j’arrive à proximité du virage de la Ravine des Chèvres, nouveau ralentissement dû à un tractopelle roulant à 40 km/h

7h24 : je remarque que paradoxalement on roule sans problème dans le virage de la Ravine des Chèvres

7h25 : faux espoir, un nouveau ralentissement au niveau des stations-service des Cocos

7h28 : la voiture devant moi laisse entrer tous les véhicules de la voie d’insertion, impossible de passer sur la voie de gauche, des motards dépassent en passant au milieu de la route (et même pas un merci du pied de leur part pour m’être décalé, ils sont ronchons aussi ce matin)

7h32 : toujours dans mon ralentissement, j’envisage à passer mon permis moto

7h36 : une voiture est sur la bande d’arrêt d’urgence, tout le monde ralenti pour vérifier l’état de la bagnole

7h39 : ralentissement à cause d’un radar fixe situé dans l’autre sens de circulation (c’est logique)

7h42 : nouveau ralentissement, deux voitures se sont accrochées et sont sur la bande d’arrêt d’urgence, dans l’autre sens de circulation… les gens ralentissent pour observer les dégâts. Une nouvelle définition du mot voyeurisme me vient en tête.

7h46 : ralentissement « normal » vers l’échangeur de Gillot, je roule à 30 km/h dans une descente de 5% (défions ensemble la gravité !)

7h50 : nouveau ralentissement pour la sortie du Chaudron, j’essaie tant bien que mal de doubler, tiens c’est le retour du bus…

7h52 : nouveau ralentissement à cause du radar à 70 km/h à l’entrée de Saint-Denis, tout le monde roule à 50 km/h (il faut faire attention, des fois que le radar soit mal réglé)

7h55 : je vois enfin la position du radar en question

7h58 : j’entame la succession de feux du boulevard Lancastel

7h59 : feu rouge, on s’arrête (ben oui, encore heureux)

8h00 : feu rouge, un piéton a appuyé sur le bouton, mais il ne traverse pas… toutes les voitures s’arrêtent et je regarde d’un air méchant le piéton statique en question

8h05 : feu rouge

8h07 : feu rouge, une fois qu’on en a un, on les a tous

8h09 : feu rouge, vous êtes sûr que je ne suis pas daltonien docteur ?

le trajet semble pourtant si court... (merci Google Earth)

8h12 : ralentissement pour la sortie « Saint-Denis, Centre-ville » le temps d’admirer le cimetière et d’imaginer le nombre d’automobiliste qu’on voudrait y mettre dedans

8h14 : ralentissement dans les ronds-points, personne ne mets son clignotant comment je suis censé savoir où ils vont ?

8h17 : j’atteins la gare routière, deux Car Jaunes me passent devant (toujours pas de merci ?)

8h20 : nouveau ralentissement dans les ronds-points, ça commence à tourner en rond cette histoire

8h25 : j’arrive à mon parking, il n’y plus de place, je maudits les gens mal garés en rangement en bataille

8h30 : je me gare sur la seule place de libre, la même que j’ai prise quand on a cassé la vitre de ma voiture et volé l’autoradio

8h35 : j’arrive au bureau avec 25 min de retard, mon boss m’accueille à l’entrée et regarde sa montre « il est temps de te trouver un logement à Saint-Denis ou de te lever plus tôt… »

économie et social

Pierre Bourdieu (1930-2002) était un sociologue français célèbre. Cet homme dont je n’ai pas eu le courage de lire la biographie complète sur Wikipedia (plus de 20 pages) a étudié la formation des groupes sociaux en France. Il propose une hiérarchisation de la société différente de celle se basant sur les logiques économiques qui opposent la bourgeoisie riche et les ouvriers (c’est-à-dire comment Marx voyait la société sous le capitalisme). Bourdieu propose d’ajouter à ce capital économique un autre paramètre : le capital culturel. En effet selon Pierre, la ressource économique n’est pas suffisante pour déterminer notre situation dans la société. Ainsi les études d’un individu sont tout aussi importantes que son héritage et ses possessions matériels. Cette vision lui permet de définir le schéma suivant : Espace des positions sociales et espace des styles de vie.

Ayant beaucoup apprécié ce graphique (j’avoue que l’ai trouvé drôle et proche de la réalité), je me suis dit que je devais l’adapter à la sauce réunionnaise. Cela peut paraître un peu abscond mais je vous demande un peu de persévérance car on doit être proche de la réalité de la société réunionnaise (cliquez dessus) :


J’attends votre avis, remarques, corrections…

Pour en savoir plus sur Pierre Bourdieu et son tableau :  Une théorie de l’espace social