ô zamal !

Un sujet que j’avais du mal aborder, n’étant pas fumeur moi même…

Les connaisseurs trouveront deux références aux chansons de Bob Marley.

Publicités

les courses au supermarché

Je n’aime pas faire les courses, je considère que c’est un véritable corvée… et pourtant quand le frigo est vide, on est peu obligé d’aller arpenter les rayons des supermarchés. Que les prix soient à 30 ou 40% plus cher qu’en hexagone, de toute façon, nous n’avons pas trop le choix, il faut bien se nourrir.

Que cette vidéo est longue ! Et j’ai pourtant abrégé et/ou couper certaines scènes !  L’enregistrement a été un enfer tellement il faisait chaud dans la chambre et je me suis un peu pris la tête avec le texte (c’est un peu trop courant en ce moment). Et pourtant le sujet des centres commerciaux me trottait dans la tête depuis des semaines. Du coup, il doit il y a avoir encore quelques fautes / erreurs, d’avance je m’en excuse.

Je me permets une petite précision : ma mère n’est pas comme dans la vidéo… enfin, pas complètement ! ^.^

l’égalité des chances

On parle souvent de ce beau principe, on souhaite l’employer à toutes les sauces, mais qu’est ce donc vraiment que l’égalité des chances ? Avec MrGreatStephan on s’est posé la question et cela donne une longue vidéo avec une petite histoire à l’intérieur.

Écrire sur l’égalité des chances m’a demandé beaucoup de temps. Je ne savais pas par quel bout commencer et sur quel ton traiter ce thème. Mickaël Lauret connu pour présenter la météo de Réunion Première et la matinale du week-end en radio nous avait convié Stephan et moi pour parler de ce sujet. Lors de cet échange beaucoup d’idée nous sont venues à l’esprit, néanmoins, une fois rentré, je n’arrivais pas à tout remettre dans l’ordre, d’en faire quelque chose cohérent. Si le thème était intéressant, l’écriture a demandé maintes reprises. C’est finalement sur un coup de tête que j’ai écrit le texte mis ici en vidéo. Au lieu de parler d’un sujet comme à mon habitude, j’ai préféré écrire une histoire pour Stephan, ce qui donne cette collaboration.

Si la vidéo n’est pas excessivement drôle, je vous assure que la faire a été un vrai bon moment. J’espère que nous recommencerons.

Pour ceux qui sont inquiets, je vous rassures, la prochaine vidéo aura un format plus habituel.

conflits culinaires

A La Réunion, du fait de notre multiculturalité, la cuisine est un vrai mélange de saveurs. Chaque communauté a apporté son grain de sel et son épice.

Cette cuisine métissé est une aubaine pour celui qui aime manger. Cela peut néanmoins poser quelques petits conflits entre les gens n’ayant pas les mêmes traditions (ou religion), car sur l’île chacun fait un peu à sa sauce !

Faire une vidéo sur la nourriture cela fait longtemps que j’y pensais. L’idée de départ était de parler de la difficulté de trouver un plat quand j’invitais mes amis à dîner chez moi. Un vrai casse-tête pour satisfaire chacun, si cela m’agacer à certains moments, je dois avouer que ça m’a appris aussi à relativiser et à faire tester des plats « improbables ». Je ne remercierai jamais suffisamment le destin (?) d’être né dans un lieu avec autant de diversité !

Cette vidéo souhaite mettre en avant l’acceptation des réunionnais envers les régimes alimentaires de chacun, quelque soit ses croyances et ses traditions, mais aussi les parades que nous avons pour nous adapter à d’éventuels « conflits ». Je présente également (et rapidement) le configuration d’un plat créole typique (do riz lo grin la viand’ – une blague avec mes proches depuis de nombreuses années).

 

le drapeau réunionnais

Quel est l’intérêt d’avoir un drapeau réunionnais ? A quoi pourrait-il ressembler ?

Si « Lo Mavéli » est celui préféré par nombres de graphistes et de blogueur (dont votre serviteur), d’autres associations ont tenté de définir un symbole pour La Réunion.

J’avais déjà parlé du drapeau réunionnais dans un précédent article, aujourd’hui j’ai décidé d’en faire une vidéo.

Difficile de trouver un sujet après le succès insolent de la vidéo sur le créole réunionnais. J’avoue avoir été pris au dépourvu, ce podcast a clairement dépassé toutes mes espérances en matière de visionnage ! J’ai alors pris conscience d’une chose : qu’importe la vidéo qui viendra ensuite, elle n’arrivera pas à la cheville de celle-ci en nombre de vues. Ce genre de choses n’arrivent pas à chaque podcast… et heureusement d’ailleurs ! Quel aurait était l’intérêt de continuer à en écrire, si tout le monde les aimait qu’importe l’effort fourni ?

Donc, malgré la bonne appréciation de la vidéo sur le créole réunionnais, et du stress qui a suivi, je n’ai pas changé mon programme (certains savent que je planifie mes vidéos très avance !) et je vous livre donc une vidéo sur le drapeau réunionnais. Ces deux vidéos s’inscrivent dans une série sur l’identité réunionnaise, il reste d’ailleurs encore une dans les fourneaux, j’espère la sortir pour septembre.

Le drapeau réunionnais est un sujet de débat, tant son utilité est remis en question. J’ai pris le sujet du point de vue de l’expatrié que j’ai été il y a quelques années, quand mes camarades de classe métropolitains m’expliquaient les symboles de leur région respective. J’ai alors senti un manque de notre côté… à nous les réunionnais.

La vidéo traite donc de l’utilité des symboles pour un peuple comme marque identitaire mais aussi marketing. Je n’ai pas pu m’empêcher aussi de lister les différents drapeaux qui ont été proposés au fil du temps pour La Réunion. Si ma préférence pour « Lo Mavéli » est claire (on le retrouve depuis plusieurs années sur ce blog), il était normal de parler des autres, quitte à allonger la vidéo d’une minute explicative pas très réjouissante.

Le résultat n’est sans doute pas à la hauteur de ce que vous attendez et je peux le comprendre, ce n’est pas aussi drôle que la vidéo précédente, mais c’est la manière dont je souhaitais aborder la chose. Car jusqu’à preuve du contraire, je fais ce que je veux dans mes podcasts, il faut aussi vous habituez au fait que parfois je ne fais pas exactement ce que vous désirez, sinon ce ne serez pas drôle.

le créole réunionnais

Mi koz kréol é zot ?

Une vidéo sur le patois… pardon, la langue la plus parlée de La Réunion ! Certains ont beau dire que le créole n’est qu’une déformation du français, la réalité est un peu plus complexe que cela.

Cette vidéo possède des sous-titres en français.

Histoire de la vidéo :

Jamais une de mes vidéos aura eu une histoire aussi compliquée ! En novembre 2013, je décide de faire une série appelée « Leçons de créole réunionnais ». Le principe est simple : faire cinq vidéos de 3 minutes correspondant à des cours sur le patois de La Réunion. Après avoir pris beaucoup de temps sur l’écriture des textes (recherche et correction), je m’isole 2 week-ends de décembre pour enregistrer. Le résultat est catastrophique ! Le son des vidéos est inutilisable ! Je n’ai même pas essayé de faire le montage, j’en suis forcément très déçu, j’ai perdu beaucoup de temps pour rien. Néanmoins, je garde les textes de côté et me promet de revenir sur ce projet.

En juin 2014, je souhaites retenter cette série de « leçons de créole ». Problème : les textes ne me plaisent plus, l’envie d’enregistrer ces vidéos en est très diminuée. Mais je souhaite quand même faire quelque chose sur ce sujet. Je reprends alors tout à zéro et écrit non pas un cours de créole mais une vidéo sur la perception du créole. Le résultat que vous voyez est différent de l’idée d’origine mais cela me plaît beaucoup plus. Car des cours de créole, il y en aura sur Internet et dans les bouquins, mais une « critique », un avis sur la relation que les réunionnais ont avec leur langue, c’est plus rare.

Alors oui, ce n’est peut être pas aussi accrocheur qu’une vidéo où je me serais contenté d’expliquer comment parler créole avec pleins de petites blagues et de mises en situation, mais j’aime mieux la vidéo ainsi, malgré son côté pédant et explicatif. Je la préfère d’autant plus qu’elle a été écrite en une journée et enregistrée en une après-midi. Heureusement que j’avais déjà débroussaillé le terrain avec mes recherches du mois de novembre !

Détails sur le contenu :

J’ai eu comme vous l’avez vu, un petit problème de raccord sur le passage des mots d’origine portugaise. Je ne regardais pas du bon côté, j’ai donc du inverser l’image (zut !).

Les petites situations racontées en exemple me sont réellement arrivées, même si j’ai modifié quelques détails.

Les phrases du pépé en vieux créole aurait pu être plus incompréhensible, mais j’avais justement du mal à me rappeler des termes de mon grand-père, tout simplement parce que je ne les comprend pas justement. La « photo du pied de cou » et « la femme en voie de famille » sont les seules expressions qui me sont venus en tête lors de la rédaction !

J’aurais souhaité être un peu plus incisif envers les « universitaires » qui ont définis la grammaire créole et qui défendent à corps et âme « nout’ manièr kozé » mais je manquais de temps (7 minutes c’est déjà long).

Pour ceux enfin, qui se demandent quelles sont les chansons de « jeunes » que j’écoute dans la vidéo :

– Gang Of Kamélia (GOK) – Fé pa en pliss

– New Generation – Balance sa pou mwin (Dancehall Queen)