short video #éruption

Le Piton de la Fournaise est entré en éruption le 21 juin 2014… de quoi rendre euphorique l’ancien étudiant en géologie que je suis. Hélas, l’activité a été de courte durée, à peine 20 heures.

Cette vidéo courte est juste là pour marquer le coup, ce n’est pas tous les jours que notre volcan se réveille ! Le montage a été l’occasion pour moi de tester un nouvel « habillage » pour les vidéos.

vlog #2 – le volcan

Voilà, ce jour devait arrivé ! Voici le deuxième vlog du Letchi, cette fois on reste dans l’île direction un des lieux emblématiques de La Réunion : le Piton de la Fournaise. Peut être mon endroit préféré de l’île !

Encore une fois cette vidéo est fort inutile ! Le son n’est pas top (il y avait effectivement beaucoup de vent). Je vous conseille de ne pas la regarder avec vos écouteurs, préférez les hauts parleurs !

On se retrouve bientôt en fin du mois pour une vidéo plus consistante du Letchi Amer !

un tour à la réunion

En début de semaine, l’éditorialiste du JIR (Journal de l’île de La Réunion), surfait sur l’actualité sportive du moment dans son monologue quotidien en parlant du Tour de France. Comme beaucoup d’entre vous (je présume) le savent la Grande Boucle entame sa 100ème édition après tout le scandale (s’il en est) autour du dopage de Lance Armstrong (notamment). Et pour la première fois de son histoire, le Tour passera par la Corse, non pas pour une, ni deux, mais bien trois étapes !

Plus de 240 ans après son “annexion” à la France, les organisateurs du tour de France découvrent l’île de Beauté, alors ils se sont déchaînés !

“Mes petits pédaleurs vous aller me la traverser la Corse en long et en large”.

On notera quand même que durant son siècle d’existence, le Tour est passé par la Belgique, la Suisse, les Pays-Bas, l’Espagne et même chez l’éternel ennemi britannique, mais n’avait toujours pas daigné faire un détour en Corsica.

Mais le sujet de l’éditorialiste était plutôt une improbable étape du Tour de France… à La Réunion ! Oui, les journalistes du JIR sont des auteurs de science-fiction frustrés…

Alors moi, simple blogueur lambda, je me suis pris également à imaginer la chose (tout second degré gardé bien sûr !).

Une (ou plusieurs) étapes du Tour de France à La Réunion, voilà bien un projet aussi fou que l’A380 à Gillot ou un téléphérique entre Saint-Leu et Cilaos.

Mais s’il y a bien une chose que le contribuable réunionnais sait, c’est que plus le projet parait absurde et démesuré, plus il a des subventions… par contre, pas sûr qu’il voit la lumière du jour (il est où mon tram-train ?).

Sérieusement vous imaginer ? Un Tour de France à La Réunion ?

Des petits cyclistes dopés à l’EPO… je veux dire à l’adrénaline parcourir les routes de l’île (re)goudronnés pour l’occasion… Non, vous n’y croyez pas ? et pourtant, quand on y pense, nous avons tant de belles routes à offrir à pareil compétition…

la_reunion tour de francePrenez la route des laves par exemple, l’une des plus belle route de l’île, un paysage atypique entre mer et volcan. Retransmis en direct dans le monde entier, une étape en ce lieu serait l’un des meilleurs coups de pub possible pour l’île (en tout cas plus efficace que “Les secrets du volcan”). Bon, le seul soucis serait de faire avaler cette idée aux maires des communes du Sud Sauvage, ils iraient une nouvelle fois au tribunal se plaindre du peu d’impact économique pour leur municipalité et nanani et nanana… (vi souvien le Grand Raid ?).

Abandonnons cette piste alors, l’édito suggère de faire passer l’étape sur la Route des Tamarins… Oui, pourquoi pas… la montée de Saint-Paul est intéressante même si c’est du pipi de chat pour un “meilleur grimpeur”… La Route des Tamarins présente plusieurs avantages, d’abord, la route est droite et lisse, ensuite elle montre à la fois une prouesse technique de l’Homme (oh ! les jolies ouvrages d’art !) mais aussi un espace naturel grandiose avec les ravines, le littoral et la mer.

Par contre pour cela, il faudrait fermer la route des Tamarins minimum deux jours… pas sûr que cela plaise aux automobilistes, il suffit que la date choisie tombe un week-end et déjà une association de réunionnais sera devant les porte de la préfecture avec des pancartes du genre : “rend’ à nou nout’ route” ou “Pas de Tour de France ici, fo mi sa’ voir mon famille z’Avirons”

Bon, ce n’est peut être pas une bonne piste (ahaha)… et pourquoi pas le littoral ouest avec son front de mer, la Nationale 1A ? il y a déjà des cyclistes qui y circulent tous les jours et c’est un coin tout à fait charmant avec la mer et la savane. Là encore, La Réunion propose un paysage original loin des sempiternelles campagnes hexagonales et leurs villages aux noirs clochers (comme Mât de cocagne). Oui, mais il faudrait passer par Saint-Leu… Mmm… non, c’est une mauvaise idée… ça va être récupéré à des fins politiques c’te histoire. Et puis, il ne manque plus que lors d’une étape on voit dans la mer un surfeur se faire bouffer par un requin… l’image de l’île ne s’en remettrai jamais !

Mais pourquoi pas la route du Littoral ? Bien sûr, ce serait après la création de la nouvelle “route sur la mer”. On mettrait un parcours sur “l’ancienne route”, les cyclistes seraient au plus près de La Réunion, tant cette falaise est emblématique ! Il faudra juste penser à enlever le radar…

On a peut être un risque de chute de pierre par contre, parce que les filets ne seront plus entretenues (poseur de filets sur la route en corniche, voilà un métier qui va disparaître sans que Jean-Pierre Pernault en fasse un reportage !). S’il y a chute de pierre, je vois déjà le genre de titres dans les journaux nationaux : “Tour de France : plusieurs cyclistes écrasés par une chute de pierre lors de l’étape à La Réunion, comment cela est-il arrivé ? pourquoi les organisateurs ont choisi une destination exotique au lieu d’une commune plus sûr comme Brive-la-Gaillarde ?”

Juste après, la Martinique et la Guadeloupe ont une hausse de 70% de la fréquentation touristique et chez nous CBO déposerai le bilan.

Triste perspective…

Faisons plus naturel, allons à l’intérieur de Bourbon et parcourons Cirques et Pitons (remparts ce serait trop demandé aux cyclistes, ou alors il y a des nouveaux produits dopants radioactifs dont je ne suis pas au courant). Quel bonheur ce serait de voir de petits cyclistes à la queue-leu-leu sur la route des Plaines, dans les virages de Cilaos ou sur la route du volcan !

Mais pour cela, il faudrait une autorisation du Parc National…. Ils vont peut être vouloir au préalable répertorier toutes les espèces endémiques sur le parcours pour les préserver et vérifier qu’elles ne risquent rien… Faudra compter 4 ou 6 ans d’études avant le Tour… pas pratique !

Une dernière solution, serait de faire une étape dans l’Est de l’île, entre Saint-Denis et Saint-Benoît entre champ de canne et temples malbars… C’est connu que les centre-villes de Sainte-Suzanne et de Saint-André n’ont rien à envier au charme des villages français ! (je ri en écrivant) Bon le risque de précipitations est énorme et les cyclistes ne sont peut être pas habitués aux pluies tropicales… Un mètre cube d’eau dans la tronche, si ça ne dilue pas la dope que t’as dans le sang ça !

Finalement, une étape du Tour de France à La Réunion ne serait peut être pas une bonne idée… pourtant la ferveur populaire serait là ! Les réunionnais se seraient découvert une passion pour le cyclisme comme les français pour le football après le Mondial de 1998 (je me fais vieux). J’imagine déjà le long du parcours les journalistes “marrons” de Freedom commenter la course.

“Freedom, radio guidage, on rejoint Jean-Eudes pour un carambolage sur la route des tamarins”

“ben là, le peloton Tour de France i vienn’ craz’ sa gueule sur le pont Trois-Bassins…”

Les directs de Réunion Première, les unes des journaux nous parlant de l’événement cycliste tous les jours avant, pendant et après.

“Le Tour à La Réunion : le tracé toujours pas validé par le Parc National qui compte encore les espèces endémiques”

“Le Tour à La Réunion : Ratenon dit que “oui un réunionnais lé capab’ gaign’ un l’étape, nou lé pas plus, nou lé pas moin””

“Le Tour à La Réunion : G. Annette annonce la création d’un système de vélo en libre service à Saint-Denis – dont 5 stations à la Montagne”

“Le Tour à La Réunion : l’élection de Miss Vélo Réunion, les candidates”

Toute cela laisse songeur…

De toute façon, ce n’est pas demain la vieille qu’on aura une étape de la Grande Boucle à La Réunion. Si on considère que les organisateurs du Tour de France ont pris 240 ans avant de découvrir la Corse et que La Réunion est devenue département français en 1946… il n’y aura pas d’étape chez nous au moins avant 2186. Tant mieux, ça nous laisse le temps de trouver des solutions pour l’organisation… et de faire les études préliminaires pour le Parc National.

* j’ai préféré faire le calcul à partir de la date de départementalisation de La Réunion plutôt que la date de prise de possession de l’île (1642) parce que j’aurais eu un chiffre négatif… oui, La Réunion était française avant la Corse…